http://senseagency-philosophie.fr/
2018-12-1-prospective
 

 

 

Start-ups, distribution, Big Data, transformation numérique des entreprises, ubérisation, l’économie mondiale et les réseaux de distribution, sont en train de se révolutionner. Le consommateur aussi !

Quels comportements, quelles tendances, allons nous vers une société plus collaborative ou vers un ultra-libéralisme débridé ? Nos experts sont là pour tracer des pistes :

  • «  L’uberisation de l’économie est elle inéluctable ? » Denis Jacquet
  • «  Big Data , penser l’homme et le monde autrement  » Gilles Babinet
  • «  L’impact du digital sur les attentes des consommateurs » Philippe Bloch
  • « La France 3.0 » Christian Saint-Etienne
  • «  La fin du salariat ? » Diana Filippova
  • « Faut il un revenu universel ? » Gaspard Koenig

 

 

Jacques Attali 

Attali Jacques

Thématiques : économie positive

 flag_uk - copie fr - copie

Jacques Attali est un économiste, écrivain et haut fonctionnaire français.

Conseiller d’État, professeur d’économie, conseiller spécial de François Mitterrand de 1981 à 1991, puis fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en 1991, il a présidé en 2008 la Commission pour la libération de la croissance française. Il dirige actuellement le groupe Positive Planet et le groupe Attali & Associés. Il a également présidé la Commission pour la libération de la croissance française.

Consulté successivement par les présidents Sarkozy et Hollande, il préside une commission bipartisanne de réforme de l’économie en 2008, et milite pour le concept d’économie positive en 2012. Ses idées sont à l’origine d’une partie des dispositions de la Loi Macron. À la demande de Claude Allègre, il propose une réforme de l’enseignement supérieur (le LMD), qui se généralise à toute l’Europe.

Le 9 septembre 2010, il est nommé au conseil d’administration du musée d’Orsay.

En 2015, il écrit avec 17 000 Français un programme pour l’élection présidentielle qu’il publie dans un livre, France 2022. Il affirme néanmoins ne pas vouloir se présenter à l’élection présidentielle.

Aujourd’hui, il est éditorialiste de l’hebdomadaire L’Express et Président du conseil de surveillance de Slate.

Il est chef d’orchestre, avec Patrick Souillot, de l’orchestre symphonique universitaire de Grenoble. A ses côtés, il crée en 2012 une structure nationale sur le modèle de La Fabrique Opéra Grenoble, dans de nombreuses villes du monde qui permet de coordonner la production d’opéras coopératives.

Jacques Attali a publié plus de 1 000 éditoriaux dans le magazine L’Express et est l’auteur de 67 livres vendus à 7 millions d’exemplaires et traduits en 22 langues.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Denis-jacquet_nb

Jacquet Denis

Thématiques :  ubérisation de la société, l’entrepreneuriat, les PME françaises

 flag_uk - copie fr - copie

Denis Jacquet. HEC 89. Maitrise de Droit des Affaires. Avocat fiscaliste chez Baker & Mac Kenzie, dirigé par Christine Lagarde. Création réussie de sa première société H2I, en 1993. Drogué d’entrepreneuriat, il restructure en 97, le numéro 1 de la formation à distance, puis surfe sur la vague du e- Learning avec Edufactory, développée dans 8 pays, qui ancre en lui le credo de l’international.

 

Il crée Parrainer la Croissance, réseau dédié à la croissance des PME. Montrer en quoi les PME de croissance sont les vecteurs majeurs de fondation d’une société prospère et solidaire. Plus de 4000 entrepreneurs. www.parrainerlacroissance.com

Il contribue au mouvement des pigeons, et prend ensuite le rôle de chef de file (International) des Assises de l’Entrepreneuriat lancés par le gouvernement et Fleur Pellerin.

Pensant que l’intergénérationnel est la clé de la réussite de la société et la clé de la croissance des PME, il lance avec Parrainer la Croissance, l’Accélérateur de Croissance, un incubateur qui fait migrer les seniors des grands groupes vers les start-up et PME. www.accelerateurdecroissance.com .Il lance ensuite le premier colloque sur l’enjeu intergénérationnel : www.rencontres-croissance-generations.com

Enfin pour démontrer l’impact colossal de l’Ubérisation, il a décidé de monter l’Observatoire de l’Ubérisation. L’objectif est de préparer la France (dans un premier temps) au digital, en permettant aux « ubérisateurs et ubérisés » de définir leur cadre de concurrence, de proposer une vision de la société face aux enjeux et bouleversements, de faire des propositions pour une classe politique qui ne comprend pas les enjeux. http://www.uberisation.org/

Denis Jacquet, est également administrateur de G’EMPLOI, 1er groupe d’employeurs Parisien, pour des emplois à temps partagé pour les PME et les salariés. Il est aussi administrateur de SOS SAHEL dédié à l’Afrique Sahélienne.

Très à l’aise avec les médias, il publie de façon régulière dans la Harvard Business Review, Atlantico (les Entrepreneurs parlent aux Français ts les lundis), Europe1, I-Télé, Invité de l’éco de LCI, Sonia Mabrouk sur Public Sénat, et chez Soumier et dans les Experts chez Doze sur BFM… Contributeur pour Forbes.

A travaillé aux premiers pas du montage de VIVATECH 2016, avec les Echos.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Vineet-Nayar

Nayar Vineet

Thématiques : technologies de l’information, management d’entreprise

flag_uk - copie fr - copie

Vineet Nayar est un homme d’affaire indien, expert des technologies de l’information et du management d’entreprise. Né en 1962, Vineet Nayar est titulaire d’une Maîtrise d’Agriculture & Technologie obtenue en 1983 à l’Université Govind Ballabh Pant (Inde), ainsi que d’un diplôme de troisième cycle de gestion obtenu en 1985 à XLRI (l’une des principales écoles de commerce asiatiques).

Dès la fin de ses études, il rejoint la Direction de HCL Technologies, société de services informatiques, dont il est aujourd’hui CEO, vice-président du Conseil d’administration et Membre permanent du Comité de Direction.

Vineet Nayar est membre du G100, qui regroupe les CEO des plus importantes entreprises mondiales. Il est également l’un des membres fondateurs de l’Asia Gender Parity Group et participe aux travaux du Global Gender Parity Group, groupes de réflexion visant à faire respecter la parité homme-femme au sein des entreprises, ainsi que d’autres groupes de travail du Forum économique mondial. M. Nayar a participé aux débats de Davos en 20114, dans une session consacrée aux « Nouvelle normes pour les entreprises ».

Il a signé en 2010 le livre Employees First, Customers Second: Turning Conventional Management Upside Down (Harvard Business Press, juin 2010), considéré comme la base d’un nouveau mode de management de l’entreprise par le magazine américain Fortune.

L’édition française, Les employés d’abord, les clients ensuite est parue en mai 2011aux Éditions Diateino.

À travers quatre étapes principales :

  • analyse des forces et faiblesses,
  • création d’une culture de confiance reposant sur la transparence,
  • responsabilisation des employés de la zone de valeur (ceux en contact avec la clientèle) au même titre que le management ou d’autres fonctions stratégiques (telles que les ressources humaines)
  • décentralisation des processus de prise de décision.

Les employés ont été amenés à bénéficier de plus d’autonomie et à participer aux processus de prise de décision, ce qui a contribué à créer un « leadership de masse ».

Grâce à la mise en œuvre de ces principes, HCL Technologies a triplé ses recettes et son bénéfice d’exploitation en moins de 4 ans. Le nombre de clients a été multiplié par 5, le nombre de clients générant un chiffre d’affaires de plus d’un million de dollars a doublé, celui de ceux générant entre 5 et 10 millions de dollars a quadruplé et celui de ceux générant plus de 20 millions de dollars a quintuplé.

Parallèlement, la satisfaction des employés s’est accrue de 70 % et le chiffre d’affaires de HCL a augmenté de 20 %, ce qui a permis à l’entreprise de créer 1 500 nouveaux emplois dans le monde.

Vineet Nayar a reçu en 2011 le prix du LIDA (« Leader in the Digital Age Award ») lors du CeBIT, à Hanovre. Ce prix a couronné la « philosophie révolutionnaire ‘Employees First, Customers Second’ qui reconnaît que les employés forment le capital le plus important d’une entreprise »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Jean-Christophe_Gallien2

Gallien Jean-Christophe

Thématiques :  Géopolitique : Un Monde à l’instabilité géopolitique permanente, Economie : Des incertitudes macroéconomiques durables, Finance : La planète finance en folie,Digital : Une digitalisation universelle qui bouleverse tout et partout, Humain : Les peuples partout en tension et potentiellement en révolte, Politique : L’Union Européenne au carrefour de son destin

 flag_uk - copie fr - copie

De retour des USA et d’un MBA et après un Doctorat d’Etat en Sciences Politiques, c’est auprès de V. Giscard d’Estaing que Jean Christophe Gallien débute un parcours conforté auprès de Jean Arthuis, Ministre de l’économie et des finances. Jean-Christophe est un spécialiste de campagnes électorales et politiques d’abord menées en France puis en Europe. Il accompagne ensuite plusieurs pays dans des transitions entre victoires électorales et premiers mois de gouvernement et conseillé politiquement plusieurs gouvernements.

Jean Christophe a créé et dirigé pendant plus de 4 ans le pôle Affaires Publiques & Communication publique d’une agence du réseau Omnicom. Il en a été le coordinateur européen, Afrique et Moyen Orient des activités de communication publique. Il a aussi créé « egouvernance.com », place de marché européenne dédiée aux achats publics. Il dirige désormais j c g a, URBANAKTORS et est vice-président de ZENON7 PUBLIC AFFAIRS

Jean Christophe enseigne à l’Université de Paris 1 La Sorbonne. ll chronique librement l’actualité internationale, européenne et française en presse écrite et audiovisuelle – La Tribune, France3, LCi, France Info, France Inter, France Culture, RMC et HispanTV. Il est membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals, principale organisation qui fédère les professionnels des affaires européennes. Il est aussi membre de l’EuroPCom, le réseau européen de la communication publique créé en 2012..

Au coeur des relations entre sphère publique et société civile, Jean Christophe accompagne les entreprises, les gouvernements et les organisations non gouvernementales dans leurs stratégies d’opinion, de marques, de diplomatie et d’influence du local à l’international. Conférencier spécialiste des enjeux internationaux, il intervient en français et en anglais.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
philippe-boyer_nb-site

Boyer Philippe

Thématiques :  

Philippe Boyer est un bloggeur reconnu en matière de numérique et d’innovation.  Ses écrits paraissent régulièrement dans la presse économique et digitale  : La Tribune, Les Echos, Siècle Digitale, Opinion Internationale…

fr - copie

Il est actuellement Directeur de l’innovation d’un des plus importants groupes immobiliers européens.

Philippe est l’auteur de plusieurs  ouvrages sur les thématiques villes intelligentes et révolution numérique :   « Ville connectée- vies transformées – Notre prochaine utopie ? » (2015) et « Nos réalités augmentées. Ces 0 et ces 1 qui envahissent nos vies » (2017)

Il intervient régulièrement pour des conférences ayant pour thèmes l’innovation et le numérique : Forum Agriculture Innovation – La Tribune, (Bordeaux nov. 2016), SIMI, salon internationale de l’immobilier (déc. 2016), Engie la matinale de l’innovation (juin 2017)…

Diplômé de Sciences-Po Aix et de l’EM Lyon (MBA), Philippe Boyer a exercé diverses fonctions communication, marketing et développement dans des groupes liés à l’immobilier et aux services urbains.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
marianne-urmes

Urmes Marianne

Thématiques :  l’entreprise de demain

fr - copie flag_uk - copie

Marianne a réalisé ses premières expériences dans le secteur culturel (Sony/ATV Music Publishing, Service culturel de l’Ambassade de France en Malaisie) avant de rejoindre le groupe Mazars où elle coordonne les actions de communication au sein des 70 pays et développe la politique de diversité et de parité.

Aujourd’hui, Marianne invente et construit avec The Boson Project les formes que prendra l’entreprise de demain. Elle mène de nombreux projets de transformation bottom-up d’entreprise et tire de ses missions et échanges avec les collaborateurs des sujets à explorer. Après les enquêtes La Grande InvaZion sur les aspirations de la génération Z et La Boite à Rêves sur les leviers d’engagement des Français, Marianne a travaillé avec SAP/SuccessFactors sur le portrait du DRH de demain.

Formats d’intervention

Inspirer – TEDx: 15/20 minutes de un talk pour booster et éclairer

Décrypter – Conférence: 30/40 minutes de conférence suivies de 15/20 minutes de questions / réponses Challenger – Intervention dans les tables rondes

Les interventions précédentes

Décathlon, Leroy Merlin, BNP Paribas Cardiff, réseau Femmes Chef d’entreprise,

Forum Osons la France, Club DéciDRH, Congrès HR, programme Octave, Neoma Business School…

Video

Xerfi Canal – La génération Z veut entreprendre !

Xerfi Percepta – Les DRH du futur : des magiciens du Capital Humain ?

 

 

Presse

Focus RH – Les jeunes ne sont pas un problème    pour l’entreprise

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
mickael-mangot

Mangot Mickael

Thématiques : économie comportementale, finance comportementale, économie du bonheur

fr - copie flag_uk - copie

Né en 1978, Mickaël Mangot est économiste de formation. Docteur en économie, diplômé de l’ESSEC, titulaire d’un Master en Economie Appliquée de Sciences-Po Paris et d’une licence d’histoire de La Sorbonne, Mickaël est passionné par tous les sujets où se rencontrent l’humain et l’économique.

Mickaël est directeur général de l’Institut de l’Economie du Bonheur, dont la mission est de diffuser la recherche en économie du bonheur auprès des différents agents économiques (entreprises, administrations, associations, particuliers…) afin de les aider à transformer positivement leurs comportements. Mickaël dirige également BEFI Consulting, une société de conseil en économie et finance comportementales.

Mickaël enseigne à l’ESSEC à Paris et Singapour ainsi qu’à l’Institut de Haute Finance et à l’AgroParisTech. Il donne régulièrement des conférences en français et en anglais sur ses différents sujets d’expertise, tant en Europe qu’en Asie. Auteur de plusieurs ouvrages traduits dans plusieurs langues, il a été récompensé du Prix Turgot du meilleur livre d’économie financière pour Psychologie de l’investisseur et des marchés financiers (éditions Dunod).

Son dernier ouvrage date de 2014 et s’intitule Heureux comme Crésus?, Leçons inattendues d’économie du bonheur (aux éditions Eyrolles).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Nicolas Baverez

Baverez Nicolas

Thématiques : géo-économie, déclinisme

fr - copie

Nicolas Baverez est un avocat, essayiste et économiste de tendance libérale classique français. Normalien de la rue d’Ulm (promotion 1980) et énarque (promotion Michel de Montaigne, 1988), il est également docteur en histoire et agrégé de sciences sociales.

puis 2002, Nicolas Baverez est membre du comité d’éthique entrepreneuriale du MEDEF (Mouvement des entreprises de France). Il est également membre du comité directeur de l’Institut Montaigne, et y préside le groupe de travail Affaires étrangères et défense.

Nicolas Baverez est chroniqueur pour Le Monde et éditorialiste pour l’hebdomadaire Le Point et Les Échos, autant de tribunes qui permettent une exhibition et exposition médiatique et qui lui valent d’être considéré comme chef de file des « declinistes ».

Il est membre du Comité de direction de la revue Commentaire, du comité international de parrainage de la revue Politique américaine, du comité éditorial de la revue Géoéconomie.

En 2008, Nicolas Baverez est membre du Conseil d’administration de l’Université de Lyon III («Jean-Moulin») auquel il a été nommé par le président Hugues Fulchiron au titre des personnalités extérieures

 

P u b l i c a t i o n s : « Chômages et chômeurs dans les années 1930″, Thèse de Doctorat, 1986. »L’invention du chômage » (en coll. avec R. Salais et B. Reynaud) PUF, 1986. »Raymond Aron, Qui suis-je ? », La Manufacture, 1986. »L’impuissance publique » (en coll. avec Denis Olivennes) Calmann-Lévy, 1989. »Raymond Aron, un moraliste au temps des idéologies », Flammarion, 1993, »Champs » 1995 ; réédition Flammarion, 2005. »Les trente piteuses », Flammarion, 1997. »Les orphelins de la liberté », Plon, 1999. »La France qui tombe », Perrin, 2003. »Le chômage à qui la faute ? » (en coll. avec J.B. de Foucault et A. Minc, sous la direction de A. Houziaux), Les Editions de l’Atelier, 2005. »Raymond Aron : penser la liberté, penser la démocratie », Gallimard, Quarto, 2005. »Nouveau Monde, Vieille France », Perrin, 2006. »Que Faire ? Agenda 2007″, Perrin, 2006. »En route vers l’inconnu », Perrin 2008. »Après le Déluge : essai sur la grande crise de la mondialisation », Perrin 2009

Crédit photo: Flickr du Medef –  CC BY-SA 2.0

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Giraud Gaël

Thématiques : finance, questions énergétiques, écologie

fr - copie

Normalien, jésuite et partisan d’une économie qui ferait la part belle aux sciences sociales et aux sciences dures, Gaël Giraud a eu plusieurs vies ….

Gaël Giraud est un économiste français spécialisé dans la théorie de l’équilibre général, la théorie des jeux, la finance et les questions énergétiques. Il est chef économiste de l’Agence Française de Développement. Il est également membre du Comité scientifique du « Laboratoire d’Excellence » consacré à la réglementation financière (LabEx ReFi) et du Comité de Pilotage pour la Transition Energétique au sein du gouvernement français, ainsi que de l’équipe de recherche « Riskergy » sur le Risque Energétique et la dette souveraine.

Il préside la chaire « Energie et prospérité» lancée par l’Ecole polytechnique, l’Université Paris-Sorbonne et l’Institut Louis Bachelier. Il est également membre de l’ONG européenne Finance Watch et de la Fondation Nicolas Hulot.

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique) et du CORE (Center of Operational Research, Louvain-la-Neuve, Belgique), il a obtenu son doctorat au Laboratoire d’Econométrie de l’Ecole Polytechnique en 1998.

En 2009, il a été nommé Meilleur jeune économiste français par Le Monde / Le Cercle des économistes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Christian Saint-Etienne

Saint-Etienne Christian

Thématiques : 

La France face à la troisième révolution industrielle et la digitalisation du monde ; La crise de l’Europe : diagnostic stratégique et pistes de solutions ; Quelles réformes pour remettre la France debout ?

fr - copie flag_uk - copie

Christian Saint-Etienne est Professeur titulaire de la Chaire Jean-Baptiste Say d’Economie industrielle au Conservatoire National des Arts et Métiers depuis septembre 2009. Il a enseigné à l’Université Paris-Dauphine de 1989 à 2009. Il traite notamment des questions monétaires et financières internationales, des politiques budgétaires et fiscales, ainsi que des questions industrielles (compétitivité socio-économique, investissements stratégiques, stratégie d’aménagement des territoires).

Avec une triple formation française, anglaise et américaine, il est Docteur d’Etat ès-sciences économiques (mention Très bien) et titulaire de deux Master en sciences économiques (London School of Economics et Carnegie Mellon University). Il a vécu sept ans dans le monde anglo-saxon et effectué de nombreuses missions internationales. Il a travaillé comme économiste au Fonds Monétaire International, à Washington, et à l’OCDE, à Paris.

Christian Saint-Etienne est membre du Cercle des Economistes et de la Société d’Economie Politique. Il a été Président du jury de sortie de l’ENA, en économie, en février-mars 2006. Il a été membre de la Commission Université-Emploi en 2006 et membre du Conseil d’Analyse Economique de 2004 à 2012.

Bibliographie

Christian Saint-Etienne a publié 30 livres (23 ouvrages universitaires et techniques et 7 essais) et a contribué à 24 livres collectifs. Il a également écrit plus de trois cents articles scientifiques et journalistiques. Il est chroniqueur pour Challenges et publie régulièrement des articles dans Le Monde, Le Figaro et Les Echos et donne des interviews à LCI, France Inter, Europe 1, BFM , iTélé et Radio Classique.

Christian Saint-Etienne a obtenu, pour ses ouvrages, onze prix dont trois prix de l’Académie des Sciences morales et politiques, trois fois le Prix du Meilleur livre d’économie financière, ainsi que le prix de la meilleure thèse soutenue en 1981 pour son Doctorat d’Etat.

Parmi ses derniers livres, on peut noter, L’Etat efficace (Perrin, 2007), La fin de l’euro (François Bourin Editeur, 2009 et 2011), Guerre et Paix au XXIe siècle : comprendre le monde de demain (François Bourin Editeur, 2010) et L’Etat et votre argent, Les vrais enjeux de la fiscalité (François Bourin Editeur, 2011).

Il a publié L’Incohérence française chez Grasset en janvier 2012, Le Joker européen chez Odile Jacob en mai 2012, France : état d’urgence chez Odile Jacob en janvier 2013, L’iconomie pour sortir de la crise chez Odile Jacob en septembre 2013, France 3.0 : Agir, espérer, réinventer chez Odile Jacob en janvier 2015 et La troisième révolution industrielle chez Contemporary Bookstore en mars 2015. Il vient de publier « Relever la France » aux Editions Odile Jacob en septembre 2016.

Christian Saint-Etienne a été le chef de projet (coordination des Administrations et de trente universitaires et chercheurs pendant un an) et le co-auteur du rapport du CAE sur « Croissance équitable et concurrence fiscale », paru à la Documentation française en octobre 2005. Il est co-auteur du rapport du CAE sur les « gazelles » (PME en forte croissance) paru en juillet 2006 et du rapport CAE sur la consolidation des places financières (juillet 2007).

Il a rédigé un rapport officiel pour le Président de la République intitulé « Mobiliser les territoires pour une croissance harmonieuse » paru à la Documentation française en novembre 2009 et a été le Coordinateur français du rapport du Conseil d’Analyse Economique et du Conseil allemand des experts en économie intitulé « Evaluer la performance économique, le bien-être et la soutenabilité » remis lors du Conseil ministériel franco-allemand du 10 décembre 2010.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone