http://senseagency-philosophie.fr/
2018-12-1-prospective
 

 

Kan Charlotte

Thématiques :  journalisme économique et financier, coach media, transformation et disruption numérique, communication anglo-saxonne

fr - copie flag_uk - copie

Diplômée d’un Masters en journalisme international, après plus de 15 ans de journalisme économique et financier et de présentation audiovisuelle, Charlotte KAN fait bénéficier les autres professionnels de son expérience pour les aider à mieux communiquer, à répondre avec confiance aux questions des médias et faire face au public en toute sérénité. Ma spécialité: la communication anglo-saxonne et/ou en langue étrangère.

Elle débute sa carrière en couvrant les sujets sur les marchés financiers français puis européens De 2005 à 2011, elle fut présentatrice à Bloomberg Television à Londres.

Depuis 2011, Charlotte KAN est journaliste et présentatrice freelance.

  • Correspondante à Londres pour les chaînes de télévision M6 et RTL-TVI (Belgique)
  • Présentatrice chez Proactive Investors UK (interviews vidéo de PDG et gérants de fonds, Royaume-Uni)
  • Animatrice de panels pour Asset TV (chaîne web financière, Royaume-Uni)
  • Rédactrice pour WeFactory et Editialis (France)
  • Contributrice à Vision Magazine (Emirats Arabes Unis)
  • Créatrice de la campagne #FXDebates pour la banque Saxo Capital Markets (Danemark) et de son ebook http://uk.saxomarkets.com/fx-debates/
  • Elle a aussi contribué au Figaro, Libération, Equal Times, Zawya.com, The Hedge Fund Journal, Le Bulletin Européen du Moniteur etc.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Villani Cédric

Thématiques : la théorie cinétique, le transport optimal et ses applications

fr - copie flag_uk - copie

Cédric Villani est mathématicien, professeur à l’université Lyon-Claude Bernard, directeur de l’institut Henri Poincaré, récompensé par la médaille Fields en 2010 pour ses travaux sur la cinétique des plasmas et l’équation de Boltzmann. © Richard Brunel

Esprit original, Cédric Villani consacre une partie de son temps à l’échange des idées, expliquant les mathématiques dans les médias. Depuis 2009, il dirige l’institut Henri Poincaré et œuvre au rapprochement entre chercheurs du monde entier.

Son travail lui a valu plusieurs reconnaissances nationales et internationales, dont la médaille Fields, décernée lors de l’édition 2010 du Congrès International des Mathématiciens à Hyderabad (Inde), par la Présidente de l’Inde. Depuis lors il est porte-parole et ambassadeur pour la communauté mathématique française auprès des médias et des politiques.

Cédric Villani est membre des comités éditoriaux d’Inventiones Mathematicae, du Journal of Functional Analysis (JFA), du Journal of Mathematical Physics (JMP) et du Journal of Statistical Physics (JSP). Il est également administrateur du Think-Tank pro-européen EuropaNova, et de l’opération Envol pilotée par la Banque Postale; président de l’association Musaïques fondée par Patrice Moullet; et président du Conseil Scientifique de l’institut mathématique panafricain AIMS-Sénégal.

Il est élu à l’Académie des sciences le 10 décembre 2013.

Œuvres littéraires

Théorème vivant, Paris, éd. Grasset et Fasquelle, 2012

Mathématiques en liberté, Montreuil, éd. La ville brûle, avec Pierre Cartier, Jean Dhombres, Gerhard Heinzmann, collection 360, 2012

Les Rêveurs lunaires : Quatre génies qui ont changé l’Histoire, éd. Gallimard Jeunesse, avec Edmond Baudoin, bandes dessinées, avril 2015

Les Coulisses de la création (avec Karol Beffa), Flammarion, 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Nicolas Baverez

Baverez Nicolas

Thématiques : géo-économie, déclinisme

fr - copie

Nicolas Baverez est un avocat, essayiste et économiste de tendance libérale classique français. Normalien de la rue d’Ulm (promotion 1980) et énarque (promotion Michel de Montaigne, 1988), il est également docteur en histoire et agrégé de sciences sociales.

puis 2002, Nicolas Baverez est membre du comité d’éthique entrepreneuriale du MEDEF (Mouvement des entreprises de France). Il est également membre du comité directeur de l’Institut Montaigne, et y préside le groupe de travail Affaires étrangères et défense.

Nicolas Baverez est chroniqueur pour Le Monde et éditorialiste pour l’hebdomadaire Le Point et Les Échos, autant de tribunes qui permettent une exhibition et exposition médiatique et qui lui valent d’être considéré comme chef de file des « declinistes ».

Il est membre du Comité de direction de la revue Commentaire, du comité international de parrainage de la revue Politique américaine, du comité éditorial de la revue Géoéconomie.

En 2008, Nicolas Baverez est membre du Conseil d’administration de l’Université de Lyon III («Jean-Moulin») auquel il a été nommé par le président Hugues Fulchiron au titre des personnalités extérieures

 

P u b l i c a t i o n s : « Chômages et chômeurs dans les années 1930″, Thèse de Doctorat, 1986. »L’invention du chômage » (en coll. avec R. Salais et B. Reynaud) PUF, 1986. »Raymond Aron, Qui suis-je ? », La Manufacture, 1986. »L’impuissance publique » (en coll. avec Denis Olivennes) Calmann-Lévy, 1989. »Raymond Aron, un moraliste au temps des idéologies », Flammarion, 1993, »Champs » 1995 ; réédition Flammarion, 2005. »Les trente piteuses », Flammarion, 1997. »Les orphelins de la liberté », Plon, 1999. »La France qui tombe », Perrin, 2003. »Le chômage à qui la faute ? » (en coll. avec J.B. de Foucault et A. Minc, sous la direction de A. Houziaux), Les Editions de l’Atelier, 2005. »Raymond Aron : penser la liberté, penser la démocratie », Gallimard, Quarto, 2005. »Nouveau Monde, Vieille France », Perrin, 2006. »Que Faire ? Agenda 2007″, Perrin, 2006. »En route vers l’inconnu », Perrin 2008. »Après le Déluge : essai sur la grande crise de la mondialisation », Perrin 2009

Crédit photo: Flickr du Medef –  CC BY-SA 2.0

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Wolton Dominique

Thématiques : la communication, les médias, internet, les hommes et la politique, les rapports sciences-techniques-société, la diversité culturelle et la mondialisation ….

fr - copie

Licencié en droit et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur en sociologie, Dominique Wolton est directeur de la Revue internationale Hermès , qu’il a créée en 1988 (CNRS Éditions). Cette revue a pour objectif d’étudier de manière interdisciplinaire la communication, dans ses rapports avec les individus, les techniques, les cultures, les sociétés. Il dirige également la collection CNRS Communication créée en 1998 (CNRS Éditions).

Directeur de recherche au CNRS, Dominique Wolton a fondé en 2007 et dirigé jusqu’en 2013 l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC).

Après avoir beaucoup écrit sur les médias, la communication politique, l’Europe, Internet, il étudie les conséquences politiques et culturelles de la mondialisation de l’information et de la communication. Pour lui, l’information et la communication sont un des enjeux politiques majeurs du XXIe siècle, et la cohabitation culturelle un impératif à construire comme condition de la troisième mondialisation.

Ses recherches contribuent notamment à valoriser une conception originale de la communication qui privilégie l’homme et la démocratie plutôt que la technique et l’économie. Avec cette question fondamentale : comment cohabiter pacifiquement avec l’autre, aujourd’hui si proche grâce à la multitude des techniques, mais toujours aussi éloigné ? En repensant les rapports entre l’individu et le collectif, entre le même et le différent, il renouvelle la pensée politique à l’heure de la communication omniprésente.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Giraud Gaël

Thématiques : finance, questions énergétiques, écologie

fr - copie

Normalien, jésuite et partisan d’une économie qui ferait la part belle aux sciences sociales et aux sciences dures, Gaël Giraud a eu plusieurs vies ….

Gaël Giraud est un économiste français spécialisé dans la théorie de l’équilibre général, la théorie des jeux, la finance et les questions énergétiques. Il est chef économiste de l’Agence Française de Développement. Il est également membre du Comité scientifique du « Laboratoire d’Excellence » consacré à la réglementation financière (LabEx ReFi) et du Comité de Pilotage pour la Transition Energétique au sein du gouvernement français, ainsi que de l’équipe de recherche « Riskergy » sur le Risque Energétique et la dette souveraine.

Il préside la chaire « Energie et prospérité» lancée par l’Ecole polytechnique, l’Université Paris-Sorbonne et l’Institut Louis Bachelier. Il est également membre de l’ONG européenne Finance Watch et de la Fondation Nicolas Hulot.

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique) et du CORE (Center of Operational Research, Louvain-la-Neuve, Belgique), il a obtenu son doctorat au Laboratoire d’Econométrie de l’Ecole Polytechnique en 1998.

En 2009, il a été nommé Meilleur jeune économiste français par Le Monde / Le Cercle des économistes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Bourg Dominique

Thématiques :  l’étude de la pensée écologique, les risques et le principe de précaution, l’économie circulaire, le débat public et la démocratie écologique.

fr - copie

Dominique BOURG, philosophe, est professeur ordinaire à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne et responsable du Master Fondements et Pratiques de la Durabilité.

Lauréat du prix du « Promeneur solitaire » (2003) et du prix « Veolia » du livre de l’environnement (2015). Officier de l’Ordre de la légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite.

Il a publié une vingtaine d’ouvrages parmi lesquels :

L’homme artifice, Gallimard, 1996

Nature et technique, Hatier, collection « Optiques Philosophie »,1997

Pour que la Terre reste humaine, avec Robert Barbault et Nicolas Hulot, Seuil, 1999

Parer aux risques de demainLe principe de précaution, avec Jean-Louis Schlegel, Seuil, 2001

Le nouvel âge de l’écologie, Editions Descartes & Cie-Charles Léopold Meyer, 2003

Perspectives on Industrial Ecology, Foreword by President J. Chirac, Greenleaf Publishing, 2003, avec S. Erkman

Conférences de citoyens, mode d’emploi avec Daniel Boy, Editions Descartes &Cie-Charles Léopold Meyer, 2005

Le Développement durable demain ou jamais, avec G.-L. Rayssac, Gallimard, 2006.

Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique, avec K. Whiteside, Seuil, 2010.

Pour une 6ème République écologique, D. Bourg et alii, Odile Jacob, 2011.

Du risque à la menace. Penser la catastrophe, co-direction avec P.B. Joly et A. Kaufmann, Paris, Puf, 2013.

La pensée écologique. Une Anthologie, avec Augustin Fragnière, Puf, 2014.

Dictionnaire de la pensée écologique, avec Alain Papaux, Puf, septembre 2015.

Le Choix du pire. Des urnes à la planète, avec Corinne Lepage, à paraitre aux Puf en février 2017.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Pascal Bruckner

Bruckner, Pascal

Thématiques : La confiance et la résilience ; Crise ou fin du progrès? Le pessimisme français ; La culpabilité occidentale ; Le devoir de bonheur ; Les aléas du mariage d’amour ; Penser l’argent ; Devoir de mémoire ou devoir d’histoire ; Les ambiguïtés du don ; Le retour de l’Histoire ; Le catastrophisme contemporain ; Le travail,malédiction ou chance? Les paradoxes de l’éducation

fr - copie flag_uk - copie

Pascal Bruckner, philosophe et écrivain est l’auteur d’une vingtaine de livres, essais, romans, traduits dans trente pays.

Professeur invité aux Etats Unis, San Diego, New York, Texas A&M

Enseignant à Sciences Po Paris de 1990 à 2008.

Il tient de Nombreuses conférences en Europe, Etats Unis, Inde et Thailande.

Bibliographie

Essais

Fourier, Seuil, 1975.

Le Nouveau Désordre amoureux (en collaboration avec Alain Finkielkraut), Seuil, 1977.

Au coin de la rue, l’aventure (en collaboration avec Alain Finkielkraut), Seuil, 1979.

Le Sanglot de l’homme blanc: Tiers-Monde, culpabilité, haine de soi, Seuil, 1983.

La Mélancolie démocratique, Seuil, 1990.

La Tentation de l’innocence, Grasset, 1995 (prix Médicis essai),

Le Vertige de Babel. Cosmopolitisme ou mondialisme, Arlea poche, 1999.

L’Euphorie perpétuelle: Essais sur le devoir de bonheur , Grasset, 2000.

Misère de la prospérité : La religion marchande et ses ennemis, Grasset, 2002

La Tyrannie de la pénitence : Essai sur le masochisme Occidental, Grasset, 2006 (Prix Montaigne).

Le Paradoxe amoureux, Grasset, 2009

Le mariage d’amour a-t-il échoué ?, Grasset, 2010

Le Fanatisme de l’apocalypse. Sauver la Terre, punir l’Homme, Grasset-Fasquelle, 2011

La sagesse de l’argent. Grasset 2016

Romans et récits

Allez jouer ailleurs, Le Sagittaire, 1976.

Lunes de fiel, Seuil, 1981 (adapté au cinéma par Roman Polanski).

Parias, Seuil, 1985.

Qui de nous deux inventa l’autre ?, Gallimard, 1988.

Le Divin Enfant, Seuil, 1992.

Les Voleurs de beauté, Grasset, 1997 (prix Renaudot).

Les Ogres anonymes, Grasset, 1998.

L’Amour du prochain, Grasset, 2005.

Mon petit mari, Grasset 2007.

La Maison des anges, Grasset 2013.

Un bon fils, Grasset 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Jean-Louis Etienne

Etienne, Jean-Louis

Thématiques : la persévérance, l’engagement, la gestion de projets innovants, le positivisme de l’inconnu, du changement climatique, l’adaptation du corps et des âmes à la densité de l’information, vivre en apesanteur du monde, la liberté que l’on gagne sur soi-même et non sur les autres, l’audace d’entreprendre, inventer sa vie …..

fr - copie flag_uk - copie

Médecin-explorateur, Jean-Louis Étienne, est connu pour ses expéditions arctiques et antarctiques, dont la fameuse Transantarctica réalisée en 1989-90.

Jean-Louis Étienne est un médecin spécialisé dans la nutrition et la biologie du sport, qui s’est rapidement intéressé à l’aspect médical de la physiologie humaine dans des conditions extrêmes. Pour ses recherches, il va participer à de nombreuses expéditions dans l’Himalaya, au Groenland, en Patagonie. Il sera coéquipier à bord de Pen Duick VI d’Éric Tabarly lors de sa course autour du monde dans les années 1970.

Il sera ensuite connu pour ses expéditions à but scientifique, dont la médiatisation permet de sensibiliser aux thèmes de la connaissance, de la recherche et de la défense de l’environnement. Il a ainsi voyagé en Arctique et en Antarctique où il s’est rendu célèbre avec l’exploit unique à ce jour de la Transantarctica, une traversée, à pieds avec des chiens, du continent austral sur 6 300 km. De 2007 à 2008, Jean-Louis Étienne est directeur général de l’Institut Océanographique de Paris et du Musée océanographique de Monaco.

Pendant l’été 2015 il a animé l’émission « On Refait la planète » sur RTL.

Jean-Louis Etienne a contribué à de nombreuses missions scientifiques. Ses expéditions sont toujours le support de programmes d’éducation aux Sciences de la Vie et de la Terre en collaboration avec l’Education Nationale et le Centre National de la Documentation Pédagogique.

En 2006, Jean-Louis Étienne a été promu au grade d’officier de la Légion d’honneur et est Commandeur de la Légion d’honneur.

Bibliographie

« Médecine et Sport de Montagne » Editions Favre (1983/87/90)

« Le Marcheur du Pôle » Editions Robert Laffont (1986)

« Transantarctica » Editions Robert Laffont (1990)

« Pôle Sud » Editions L’Esprit du Temps (1991)

« Les Pôles » Editions Flammarion (1992)

« Antarctica » Editions Gallimard (1992)

« Expédition Erébus » Editions Arthaud (1994)

« Le Pôle Intérieur » Editions Hoëbeke (1999)

« La complainte de l’Ours » Editions JC Lattes (2001)

« Mission Banquise » Editions du Seuil / 7è Continent (2002)

« Médecine des randonnées extrêmes: des Pôles aux plus hauts sommets  » Editions du Seuil /7è Continent (2004), « Clipperton, l’atoll du bout du monde » Editions du Seuil / 7è Continent (2005).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Laurent Alexandre

Alexandre, Laurent

Thématiques : le transhumanisme, les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle

fr - copie

Laurent Alexandre est chirurgien, spécialisé en urologie, mais aussi romancier et scénariste de bande dessinée.

Après 11 ans d’études de médecine, Laurent Alexandre enchaîne sur Sciences Po et HEC, puis l’ENA. Il va étudier l’économie et l’administration poussé par une envie: comprendre le fonctionnement de la fonction publique et du système de santé, auxquels le corps médical s’intéresse trop peu selon lui. Sa motivation? Que “les médecins participent au système au lieu d’être les jouets de la technosctructure”

Créateur de plusieurs entreprises, il a revendu le site médical Doctissimo en 2008. Il est aujourd’hui à la tête de DNAVision, leader européen en génétique et génomique. Son essai, « La mort de la mort » a provoqué de nombreux débats dans les médias.

Il est membre du Conseil d’administration de la Digital New Deal Foundation, organisme de réflexion sur l’avenir numérique européen

Dans son dernier livre « La guerre des intelligences », Laurent Alexandre nous amène à réfléchir sur l’intelligence artificielle : peut-elle dépasser les humains et comment l’éducation doit-elle faire sa révolution ? Assisterons-nous à la guerre des intelligences ? Intelligence artificielle contre intelligence humaine ?

Publications

  • Google Démocratie, Essai avec David Angevin, Naïve, 2011
  • La Mort de la mort : comment la technomédecine va bouleverser l’humanité, C. Lattès, 2011
  • Adrian Humain 2.0, Roman avec David Angevin, Naïve, 2013
  • La Défaite du cancer, Lattès, 2014
  • L’Homme qui en savait trop, Roman avec David Angevin, Robert Laffont, 2015
  • Les robots font-ils l’amour ? : le transhumanisme en 12 questions, avec Jean-Michel Besnier, Éditions Dunod, 2016
  • La guerre des intelligence, éditions Lattès, 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Besnier, Jean-Michel

Thématiques : Nouvelles technologies

fr - copie

Jean-Michel Besnier est Professeur émérite de Philosophie à l’Université Paris-Sorbonne où il a dirigé l’Equipe de recherches « Rationalité contemporaines ».

De juillet 2009 à avril 2011, il exerça la fonction de Directeur scientifique du Secteur Sciences et Société à la Direction Générale Recherche et Innovation du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est actuellement responsable du Pôle de recherche « Santé connectée et Humain augmenté » à l’Institut des sciences de la communication du CNRS. Parmi ses dernières publications : Histoire de la philosophie moderne et contemporaine (Grasset et Livre de poche), La croisée des sciences (Le Seuil 2006), Demain les posthumains (Fayard 2010 et Pluriel 2012), L’homme simplifié. Le syndrome de la touche étoile (Prix 2012 du Nouveau Cercle de l’Union, Fayard 2012), Un cerveau prometteur. Conversations sur les neurosciences (avec F. Brunelle, éditions Le Pommier 2015), La sagesse ordinaire » (Le Pommier, 2016) et Les robots font-ils l’amour (avec Laurent Alexandre, éditions Dunod 2016).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone