Rémy-Boutang Delphine

Thématiques : Empowerment

 fr - copie

La femme en or digitale 2015, c’est elle ! Delphine Rémy-Boutang, cofondatrice de la Journée de la femme digitale  (5e édition en 2017), en est l’un des visages emblématiques.

[EXPAND ]

Se définissant elle-même comme une autodidacte, la cofondatrice et fondatrice de la JFD Connect de la Journée de la Femme Digitale, a su tracer son sillon au gré des vents avec, en filigrane, la volonté indéfectible, tout au long d’un parcours jalonné d’embûches mais également de coups d’éclat, de mettre à l’honneur les femmes, notamment dans le numérique où elles restent dramatiquement sous-représentées.
En 1991, elle travaille pour l’agence de communication Euro RSCG, puis pour l’Alliance française à Rabat, au Maroc. À la tête du marketing, de la communication puis des Social media chez IBM de 2004 à 2011 (à Londres), elle assiste à l’émergence des réseaux sociaux qui bouleversent l’exercice de la communication Corporate. « Ils ont forcé les entreprises à réfléchir à leur présence digitale. D’un seul coup, chaque salarié d’IBM devenait ambassadeur de la marque. » Portée par cette vague, elle crée The Bureau, agence de communication digitale au service des grands groupes entre Paris et Londres. Elle est persuadée que le Web est une opportunité fantastique pour les femmes.
 

La Journée de la Femme Digitale

Avec la JFD, Delphine, très engagée dans l’empowerment des femmes, a voulu les aider à être mieux représentées dans les domaines du Web et de l’innovation, à franchir le pas de l’entrepreneuriat.
Il n’y a pas que des femmes entrepreneures qui participent à l’événement, certaines se cherchent encore. Lors de la JFD, on cherche à inspirer et à donner la possibilité d’expérimenter le monde digital.
Le numérique fait de plus en plus partie intégrante de nos vies. Tout est entrain de se transformer. En France, nombreuses sont les startups qui innovent, qui osent, qui entreprennent et énormément de femmes intrapreneures portent cette vision du futur. Ce qu’on désire faire, c’est leur offrir cette journée pour se lancer.
 
La JFD a été créée pour que le plus grand nombre de femmes et d’hommes- se pose la question de comment se réinventer et être acteur de ce monde meilleur, pas seulement spectateur.
C’est un événement sur l’entrepreneuriat, certes, mais surtout sur entreprendre au sens large, entreprendre sa vie ! Mais surtout, il existe un lien très fort entre digital et parité. Si on fait deux fois plus pour l’accès des femmes au digital, on fait gagner un quart de siècle à l’égalité entre les hommes et les femmes. La JFD est un accélérateur, un booster pour des tas de femmes
Si on résume en une phrase la Journée de la Femme Digitale, ce serait : une journée de boost, de motivation, d’inspiration et de réseau.

[/EXPAND]

Top