http://senseagency-philosophie.fr/
2018-12-1-prospective
 

 

 

 

Bachelot Roselyne

Thématiques :  la parité hommes/femmes – médias

 

fr - copie

Fille du résistant et député gaulliste Jean Narquin, Roselyne Bachelot, docteur en pharmacie, devient conseillère générale du Maine-et-Loire en 1982, puis conseillère régionale du Pays de Loire en 1986.

Deux ans plus tard, elle reprend le siège de député de son père dans le Maine-et-Loire et sera réélue à ce poste jusqu’en 2002.

En 1998, elle se fait remarquer à l’Assemblée par son plaidoyer en faveur du Pacs, et ce, contre les membres de son propre groupe. S’étant attirée une notoriété certaine, elle est choisie en 2002 par Jacques Chirac pour être le porte-parole de sa campagne électorale. Elle deviendra ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et du Développement durable dans le gouvernement Raffarin.

Appréciée des Français, Roselyne Bachelot sait imposer son sourire enjôleur, ses discours soignés ainsi que ses prises de positions. En 2004, après l’échec de la droite aux Régionales, elle devient députée européenne. Désireuse de couper avec la vieille garde mais tout en tentant de conserver sa loyauté envers Jacques Chirac, elle se tourne vers Nicolas Sarkozy, intègre le bureau exécutif de l’UMP, et en devient la secrétaire générale adjointe.

En 2007 elle devient ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports dans le gouvernement Fillon. Favorable au mariage gay et à l’adoption par les couples homosexuels et connue pour son franc-parler, Roselyne Bachelot est une femme affirmée et de conviction.

A la fin du mandat de Nicolas Sarkozy, Roselyne Bachelot décide de mettre de côté sa carrière politique pour se consacrer à la télévision. Depuis le 8 octobre 2012, elle est chroniqueuse dans l’émission “Le Grand 8”, présentée par Laurence Ferrari.

De 2016 à 2017, elle sera animatrice de « 100 % Bachelot » sur RMC. Elle intervient également dans l’émission Les Grosses Têtes, sur RTL.Le 15 avril 2016, elle publie un projet musical intitulé « Salut à la France ! », qui regroupe les plus grands airs d’opéra français.

Le 10 mai 2016, elle fait partie des célébrités présentes sur le plateau de la nouvelle émission de Julien Courbet « Faut pas abuser », sur D8. En juin 2016, l’émission « Le Grand 8 » à laquelle elle participe depuis près de quatre ans est arrêtée par cette même chaîne.

Amatrice d’art lyrique, elle tient également depuis septembre 2016 une chronique hebdomadaire sur France Musique dans la matinale de Saskia De Ville.

À la rentrée 2017, elle quitte RMC pour rejoindre LCI et co-animer avec le journaliste Julien Arnaud un talk d’actu intitulé « La République LCI »  dans lequel intervient également Natacha Polony.

De septembre 2018 à juillet 2019, elle anime « L’Heure Bachelot » tous les matins sur LCI.

En août 2019, elle rejoint le « Club Le Chatelier » avec Bénédicte Le Chatelier toujours sur LCI.

 

Biographie

2000   : Le Pacs : entre haine et amour, Plon

2002   : Les Maires : fête ou défaite ?, avec Anne Carrière

2006   : Le Combat est une fête, Paris, Robert Laffont

  • : Feu et à sang : carnets secrets d’une présidentielle de tous les dangers, Flammarion,

2013   : Verdi amoureux, Flammarion

2016   : La Petite Fille de la Ve, Flammarion

2016   : Bien dans mon âge : tout commence à soixante ans, Flammarion

2019   : Corentine, Plon.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Jean Aurélie

Thématiques :  nouvelles technologies, numérique

 

fr - copie flag_uk - copie

Après un doctorat soutenu à Paris en 2009 en mécanique numérique des matériaux, Aurélie  Jean a poursuivi son parcours aux États-Unis. D’abord pendant 2 ans à l’Université d’État de Pennsylvanie puis 5 ans au MIT. Elle y a travaillé sur la médecine numérique, principalement sur le coeur et le cerveau. Depuis 2016, elle est senior software developer dans un grand groupe de data financière à New York.

En parallèle elle a lancé In Silico Veritas. Une société qui a plusieurs buts : faire connaitre les nouvelles technologies au plus grand nombre et former les employés des entreprises et les leaders de demain aux nouvelles technologies.

Son bâton de pèlerin c’est de faire connaitre son métier, d’être une avocate du numérique, une ambassadrice, et un model parfois.

Et la deuxième mission est une mission de training, de coaching des employés, des leaders, des managers aux nouvelles technologies et sa théorie c’est de passer par l’apprentissage du code informatique pour comprendre les mécanismes et se former aux nouvelles technologies.

Il est important d’initier les enfants dès le plus jeune âge .C’est une manière de leur apprendre à réfléchir, de former leur esprit, de développer leur sens critique, et surtout développer leur sens logique sans pour autant passer par les mathématiques comme science dure qui peut créer des blocages. Donc c’est une manière plus douce de les amener vers un sens logique et de leur faire aimer les mathématiques.

Partant de ce principe, elle pense que le code va rentrer dans ces disciplines nécessaires pour former l’esprit.

Le développement informatique est de plus en plus important pour le bon fonctionnement d’une entreprise et il permet aussi de créer de nouveaux produits ou de nouveaux services.

 

Interviews

Aurélie Jean – CEO In Silico Veritas : l’apprentissage du code pour tous

https://www.youtube.com/watch?v=e6OV2ZsI3cg

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Rydahl Malene

Thématiques : Le bonheur, l’optimisme, le management danois, économie positive

flag_uk - copie fr - copie

Malene Rydahl est Danoise mais son amour pour Paris l’a conduite à s’y installer depuis déjà 20 ans. Si elle rêvait, enfant, d’être ambassadrice, elle a finalement connu de riches et exigeantes expériences en entreprise pendant 18 ans dont six ans pour Bang & Olufsen et deux ans dans l’agence Les Ouvriers du paradis (groupe WPP) pour le grand magasin parisien Le Bon Marché (LVMH).

 

Son dernier poste, exercé pendant neuf ans, en tant que Directrice de la communication corporate des Hôtels Hyatt (Europe- Moyen Orient- Afrique) lui a permis d’intégrer la liste des « 24 femmes de 2012 » établie par l’Express.

A présent, elle se consacre à plein temps à sa nouvelle carrière en tant qu’écrivain, conférencière et coach à travers le monde. Son premier  livre Heureux  comme  un  Danois publié chez Grasset en avril 2014 s’est vu décerner le prix du Livre Optimiste de l’année. Grand succès en France, il a depuis été traduit et publié en Corée, au Japon, à Taiwan et en Russie. De nouvelles parutions sont prévues en 2017 en Espagne, en Allemagne et aux Etats-Unis.

 

LE BONHEUR COMME VOCATION

Sa vocation est née du désir de comprendre ce qui fait du Danemark le « pays le plus heureux du monde » selon de nombreuses études scientifiques.

Elle souhaite transmettre cet apprentissage pour revaloriser le bonheur dans ses composantes personnelles et dans le monde du travail où son impact économique est vérifié.

En conférence, Malene Rydahl délivre les clefs du management danois qui a fait ses preuves pour augmenter la productivité, la créativité et la fidélité des employés dans un monde où les entreprises se battent pour les meilleurs talents. Rôdée à l’exercice, elle est intervenue devant de nombreux grands groupes français et internationaux qu’elle conseille également en tant que coach. De plus, elle s’est exprimée auprès de l’OCDE invitée par le Secrétaire Général, à l’ENA et elle était l’une des intervenantes du TEDx de l’INSEAD à Singapour fin 2015.

En parallèle de sa carrière, Malene Rydahl a pris des engagements forts, notamment en intégrant le comité consultatif à la création du Positive Economy Forum mené par Jacques Attali et sous le patronage du Président de la République française. Elle est également associée à la start-up danoise 42° Raw, dont les trois restaurants à Copenhague allient l’art de vivre végétarien et sain au système fast-food. Elle soutient enfin l’initiative Europe Tomorrow menée par trois jeunes entrepreneurs français qui cartographient des innovations locales environnementales dans toute l’Europe.

En 2014, Malene Rydahl réalise son rêve en devenant « Goodwill Ambassador » de la ville de Copenhague.

Malene vit en France mais se déplace dans le monde entier pour ses conférences.

 

Bibliographie

Heureux comme un Danois, Grasset, 2014

 

Interviews

https://youtu.be/b0eJt-im8Ic , « Pourquoi les danois sont heureux ? » mars 2017-06-14

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

KANNA Ayesha

 

Thématics :  Blockchain, Digital, Fintech, Future, Artificial intelligence, Technology, Digital trends, Urban planning, Intelligent and connected cities.

 

flag_uk - copie

 

Ayesha Khanna is the co-founder and CEO of ADDO AI, an artificial intelligence consulting firm and incubator. She is a strategic consultant in artificial intelligence, smart cities and fin-tech with clients such as SMRT, Singapore’s largest public transport company, SmartDubai, which is transforming the city’s governance and service delivery, and YES Bank, one of India’s largest banks.

In 2017, ADDO AI was featured in Forbes magazine as one of the top four artificial intelligence companies in Asia.

Ayesha has spent more than a decade on Wall Street developing large-scale trading, risk management and data analysis systems. She was co-founder of the Hybrid Reality Institute, a research group and consulting firm created to analyze the social and economic impact of technology acceleration. She led the LSE’s (London School of Economics) Cities of the Future group and was an academic advisor at Singularity University.

Ayesha Khanna has been named as one of Singapore’s leading women entrepreneurs and one of Fintech’s most influential figures in Asia. She also served on the Singapore Ministry of Education committee to discuss future skills and learning applied to emerging industries.

Ayesha Khanna is the author of “Straight Through Processing”, and co-author of “Hybrid Reality: Thriving in the Emerging Human-Technology Civilization”. She is the founder of 21C GIRLS, a charity that offers free coding and artificial intelligence courses to girls in Singapore.

 

CONFERENCE

ON IA https://youtu.be/-7fRDNaMvHM

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

MEYER Erin

Thématics : Intercultural project management – Economy and Finance

flag_uk - copie

Erin Meyer specializes in intercultural management and negotiations and multicultural leadership. She is a professor at INSEAD, one of the world’s leading international business schools.

Her work focuses on how the most successful world leaders deal with the complexities of cultural differences in a multicultural environment.

Meyer offers a forward-thinking vision through practical strategies to improve the effectiveness of projects around the world.

Living and working in Africa, Europe and the United States has inspired Erin Meyer to study communication models and business systems in different parts of the world. His experience allows international leaders to identify their leadership preferences and compare their methods with those of other cultures. Meyer has taught thousands of executives from 5 continents to question themselves and work more effectively within cultural differences. She has published articles in Harvard Business Review, Singapore Business Times and Forbes.com.

Meyer’s forthcoming book offers a practical and timely perspective on an urgent business issue: how to unleash the potential of cultural differences to improve efficiency and promote objectives. His work on cultural differences will be of interest to all those who interact with friends and colleagues from different countries.

Conferences

http://tinyurl.com/y7unu3jh – The language of negative feedback

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Bordeau Jeanne

Thématiques : linguistique

fr - copie

Fondatrice et dirigeante d’un bureau de style en langage

Fondatrice de l’Institut de la qualité de l’Expression,

Jeanne Bordeau « designe » le langage et conseille des grandes entreprises et institutions.

 

Linguiste et précurseur dans son domaine, Jeanne analyse depuis 20 ans le langage des entreprises (SNCF, L’Oréal Paris, MAAF, La Poste…) pour saisir l’âme particulière de chacune d’entre elles. Son Institut combat pour la qualité de la langue, essentielle à la cohérence et à l’excellence des messages. Plus de 1000 entreprises accompagnées et observées.

Son objectif : les aider à singulariser leurs discours.

Conférencière, lorsque Jeanne Bordeau prend la parole dans des entreprises, associations professionnelles, think tanks ou Instituts de recherche, elle partage « 20 ans de vie en langage ». Ce qu’elle raconte et commente, elle l’a éprouvé. C’est pourquoi elle réussit à faire « bouger » l’auditoire. Jeanne fait ressentir son analyse approfondie du langage des entreprises et sa vision avant-gardiste de la langue digitale. Elle est également auteur de dix livres et d’une vingtaine d’études de tendances sur l’évolution du langage économique et digital.

Artiste, sous le nom de Jane Bee, Jeanne compose des tableaux à partir de mots recueillis dans la presse. Ses tableaux mettent en scène les tendances socio-lexicales de chaque année par thème : les femmes, le développement durable, la société, la culture, la communication… Ils sont une véritable fresque lexicale de l’époque.

Novatrice, Elle est à l’origine de nombreuses méthodes linguistiques utilisées par les entreprises, dont l’observatoire des mots® qui retrace les tendances lexicales d’un secteur. Et ses chartes sémantiques® donnent cohérence et juste tonalité à chaque marque.

Influenceuse : Writing Star pour LinkedIn, elle est entrée en 2017 dans le classement des « Top Voices » du réseau.

Décrypteuse de tendances : à travers ses livres, ses conférences et ses études de tendances, elle fait connaître les évolutions du langage et ses enjeux dans l’univers économique, à l’heure du digital et de l’IA.

 

Thématiques de conferences :

  • Le dirigeant et le langage : itinéraire d’une transformation !
  •   Storytelling d’entreprise : le Président, premier conteur de l’entreprise
  •   Que faut-il penser de l’IA et du langage : Do you speak Chatbots ?
  •   Y a-t-il un langage du Web ? Quelles sont les spécificités de l’écriture digitale ?
  •   Storytelling : stop aux clichés !
  •   La transformation digitale, c’est aussi une affaire de langage !
  •   Quand le storytelling se fait digital : quelles en sont les lois ?
  •   L’expérience client a besoin du langage

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Fontenoy Maud

Thématiques : environnement, sports nautiques, bien-être, engagement

fr - copie flag_uk - copie

Passionnée de voile très jeune, Maud Fontenoy navigue toute sa jeunesse avec ses parents. Elle suit la formation de l’école de voile des Glénans. Elle pratique aussi la natation et l’équitation. Impressionnée par la performance sportive de Gérard d’Aboville, qui est le premier Français à traverser l’océan Atlantique à la rame dans le sens ouest-est, elle décide de se former à cette discipline.

 

Traversée de l’océan Atlantique nord à la rame

Le 13 juin 2003, encouragée et parrainée par Gérard d’Aboville, elle entreprend à l’âge de 25 ans la traversée de l’océan Atlantique nord dans le sens ouest-est. Partie de Saint-Pierre-et-Miquelon, elle rejoint la Corogne en Espagne le 9 octobre 2003 après 117 jours de mer, 6700 km parcourus et une vingtaine de chavirages17. Elle est la première femme à avoir réalisé cette traversée précise de l’Atlantique Nord.

Traversée de l’océan Pacifique sud à la rame

Le 12 janvier 2005, Maud Fontenoy quitte le port de Callao au Pérou pour tenter de rallier Tahiti en suivant l’itinéraire du radeau Kon-Tiki de Thor Heyerdahl qui avait fait cette traversée en 1947. Elle comptait ramer pendant 4 ou 5 mois, sans assistance, sur son canot Océor long de 7,5 mètres et large de 1,6 mètre.Arrivée le 26 mars après 72 jours de mer et 6 780 kilomètres elle touche l’île de Hiva Oa aux îles Marquises.Maud Fontenoy est donc la première femme à réaliser l’exploit de cette traversée sur l’océan Pacifique sud d’est en ouest à la rame et sans assistance.

Tour de l’hémisphère sud à la voile à contre-courant

Le 15 octobre 2006, elle commence un parcours à la voile de 14 500 kilomètres, en solitaire et sans assistance, en parcourant les mers du Sud de l’est vers l’ouest, c’est-à-dire à contre-courant. Partie de l’île de La Réunion à la barre de L’Oréal Paris, elle passe par le cap de Bonne-Espérance, le cap Horn puis le cap Leeuwin avec pour objectif de revenir à son point de départ cinq mois plus tard.

Le 14 mars 2007, après 151 jours, elle rejoint son point de départ à La Réunion. Elle a ainsi fait un tour du monde de La Réunion à La Réunion en traversant les 3 océans dans les quarantièmes rugissants et les cinquantièmes hurlants, à contre courant, ce qu’elle est la seule à avoir fait. L’objectif de ce tour du monde était de montrer aux enfants des écoles que tout rêve peut-être réalisé. Maud Fontenoy est la première à avoir réalisé un tour de l’hémisphère sud.

En 2008, elle crée la Maud Fontenoy Fondation, basée aux Pays-Bas, s’engage en France comme à l’international pour préserver les océans.

De février 2008 à 2014, elle a également été vice-présidente du Conservatoire du littoral.

Depuis le 5 juin 2009, Maud Fontenoy est porte-parole de l’UNESCO pour les océans.

Elle fait partie des « personnalités qualifiées » nommées au Conseil économique, social et environnemental (CESE) français par le gouvernement français entre octobre 2010 et octobre 2015.

En avril 2016, elle rejoint la rédaction de Valeurs actuelles pour la rubrique « environnement-santé ». Elle est également marraine de la promotion 2019 de l’école d’ingénieurs SeaTech.

En 2019, son engagement pour la sauvegarde des mers et des océans est reconnue par le ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse qui la nomme Ambassadrice pour l’Education à la Mer et les classes de Mer.

Maud bâti chacune de ses actions/engagements/interventions sur deux piliers : la transmission de valeurs, tels que le goût de l’effort et la persévérance, et le combat pour un Développement Durable.

Elle conseille actuellement différentes entreprises sur ce thème et prône une écologie réaliste et pragmatique.

Que ce soit dans le cadre de ses livres, chroniques journalistiques, films, présences médiatiques, conférences dans les écoles, les universités ou les entreprises, Maud Fontenoy s’engage avec enthousiasme à faire passer sa passion pour l’environnement, à motiver et à redonner envie d’y croire.

 

Ses domaines d’expertise

Dépassement de soi et développement personnel

Travail en équipe

Comment se remobiliser après un échec ou face à des difficultés

Engagement

Associer écologie et économie

Sensibilisation et protection de l’environnement

L’intelligence artificielle et les technologies au service de la transition énergétique

Le rôle et la place des femmes

 

Bibliographie

Décembre 2019 : Les mers et les océans pour les nuls

Octobre 2018 : Vivre, vraiment. Amour, engagement, bien-être : le bonheur au quotidien Mars 2018 : Mars 2018 : Mission planète

2016 : Des tempêtes, j’en ai vu d’autres, éditions Plon

Avril 2010 : Le sel de la vie

Mars 2004 : Atlantique face nord, 117 jours à la rame

 

Filmographie – documentaires

2007   A contre-courant, Gédéon programme

2011   Tahia, cap sur les Caraïbes, EuropacorpTV

2012   L’incroyable voyage, Gédéon programmes

2012   Paradis blanc, Gaumont Télévision

 

Interviews

Interviews

Les bons conseils de Maud Fontenoy – C à Vous – 12/03/2018 http://tinyurl.com/yadswjmv

http://www.tv5monde.com/emissions/episode/l-invite-maud-fontenoy-2

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Luginbuhl Delphine et Pennel Aurélie

Thématique : rendre efficace un groupe de travail en 4 heures – Optimisme et bienveillance

 fr - copie

Delphine Luginbuhl est ingénieur de l’Ecole Centrale Paris et diplômée de ppsychologie. Aurélie Pennel est diplômée de l’Ecole de Management de Grenoble (GEM). Ensemble, elles ont écrit le livre “Cultivez l’optimisme”.

Delphine Luginbuhl intervient en entreprise en tant que coach et conférencière. Elle accompagne également des particuliers en quête d’épanouissement professionnel et personnel.

 

Aurélie Pennel  dirige depuis plus de 15 ans des équipes de tailles variées dans un grand groupe industriel français.

Elle exerce également une activité de consultante et de conférencière.

Ensemble, elles ont écrit le livre « Cultivez l’optimisme » – Editions Eyrolles, janvier 2018

 

Les thématiques

Rendre efficace un groupe de travail en 4 heures (cas client) :

http://www.delphineluginbuhl.com/rendre-efficace-un-groupe-de-travail-en-4-heures-(cas-client).html

Optimisme et bienveillance :

http://www.pennelup.com/conf%c3%a9rences.html

http://www.delphineluginbuhl.com/cultiver-l-optimisme–100—d-adh%C3%A9sion-!-(t%C3%A9moignage-client).html

 

Publications

Cultivez l’optimisme » – Editions Eyrolles, janvier 2018

Interviews / conferences

Notre cerveau pessimiste par nature – “7 milliards de voisins” sur RFI :

https://www.youtube.com/watch?v=M5RBspHJw8U&feature=youtu.be

« Cultiver l’optimisme » :

http://www.pennelup.com/conf%c3%a9rences.html

Film de témoignages sur les conférences en entreprise “Optimisme et Bienveillance, le duo gagnant” :

https://www.youtube.com/watch?v=trYlPQE4qtM&feature=youtu.be

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Rémy-Boutang Delphine

Thématiques : Empowerment

 fr - copie

La femme en or digitale 2015, c’est elle ! Delphine Rémy-Boutang, cofondatrice de la Journée de la femme digitale  (5e édition en 2017), en est l’un des visages emblématiques.

Se définissant elle-même comme une autodidacte, la cofondatrice et fondatrice de la JFD Connect de la Journée de la Femme Digitale, a su tracer son sillon au gré des vents avec, en filigrane, la volonté indéfectible, tout au long d’un parcours jalonné d’embûches mais également de coups d’éclat, de mettre à l’honneur les femmes, notamment dans le numérique où elles restent dramatiquement sous-représentées.

En 1991, elle travaille pour l’agence de communication Euro RSCG, puis pour l’Alliance française à Rabat, au Maroc. À la tête du marketing, de la communication puis des Social media chez IBM de 2004 à 2011 (à Londres), elle assiste à l’émergence des réseaux sociaux qui bouleversent l’exercice de la communication Corporate. « Ils ont forcé les entreprises à réfléchir à leur présence digitale. D’un seul coup, chaque salarié d’IBM devenait ambassadeur de la marque. » Portée par cette vague, elle crée The Bureau, agence de communication digitale au service des grands groupes entre Paris et Londres. Elle est persuadée que le Web est une opportunité fantastique pour les femmes.

 

La Journée de la Femme Digitale

Avec la JFD, Delphine, très engagée dans l’empowerment des femmes, a voulu les aider à être mieux représentées dans les domaines du Web et de l’innovation, à franchir le pas de l’entrepreneuriat.

Il n’y a pas que des femmes entrepreneures qui participent à l’événement, certaines se cherchent encore. Lors de la JFD, on cherche à inspirer et à donner la possibilité d’expérimenter le monde digital.

Le numérique fait de plus en plus partie intégrante de nos vies. Tout est entrain de se transformer. En France, nombreuses sont les startups qui innovent, qui osent, qui entreprennent et énormément de femmes intrapreneures portent cette vision du futur. Ce qu’on désire faire, c’est leur offrir cette journée pour se lancer.

 

La JFD a été créée pour que le plus grand nombre de femmes et d’hommes- se pose la question de comment se réinventer et être acteur de ce monde meilleur, pas seulement spectateur.

C’est un événement sur l’entrepreneuriat, certes, mais surtout sur entreprendre au sens large, entreprendre sa vie ! Mais surtout, il existe un lien très fort entre digital et parité. Si on fait deux fois plus pour l’accès des femmes au digital, on fait gagner un quart de siècle à l’égalité entre les hommes et les femmes. La JFD est un accélérateur, un booster pour des tas de femmes

Si on résume en une phrase la Journée de la Femme Digitale, ce serait : une journée de boost, de motivation, d’inspiration et de réseau.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

El Jamali Hanane et Gutman Anthony

Thématiques : le monde du travail

fr - copie

Hanane El Jamali et Anthony Gutman sont associés depuis plus de 10 ans.

 

Ils ont créé Wallace, agence de planning stratégique orientée grands comptes (Fauchon, Caisse d’Epargne, Harley-Davidson, Véolia, Barreau de Paris, La Poste / Docapost …).

Depuis janvier 2013, ils ont créé Remix Coworking mettant en harmonie leur vision d’un nouveau monde émergent plus horizontal, leurs valeurs et leurs convictions autour de ce qu’ils appellent les nouveaux travailleurs.  Ils souhaitent participer au développement d’un coworking dont le socle repose sur la création de liens ainsi que la bienveillance, le décloisonnement et l’authenticité.

“Un nouveau monde émerge en général et un nouveau monde du travail en particulier. Il ne ressemble pas à l’ancien, de près ou de loin. C’est une rupture radicale qu’il convient de comprendre et d’embrasser (ou pas).”

HANANE

Diplômée de Génétique à Paris VII et de management de projet à HEC, Hanane enseigne le module « Structure et organisation de l’entreprise » à Paris 13 et a créé le groupe communication du Think Tank marketing HEC.
Ex-directrice de clientèle chez DDB HealthCare, elle est aussi la co-fondatrice et la directrice stratégique de Wallace.
Passionnée d’art contemporain, de littérature, de philosophie et d’anthropologie, Hanane est ouverte et éclectique. Ses projets entrepreneuriaux héritent de ses qualités d’ambition, de rigueur, de perfectionnisme mais également de son ouverture et de sa douceur.

ANTHONY

Diplômé de Paris X et Sciences-Po Paris, Anthony est le fondateur de l’agence Passworld, créée en 1997, et l’initiateur des premiers sites web de l’industrie musicale. Il a également fondé Passworld Maroc, revendue en 2004. Il est également co-fondateur et directeur stratégique de Wallace. Il est aussi DJ.

Passionné de géopolitique et de géostratégie, il est fasciné par le progrès. Qu’il soit humain ou technique, il s’intéresse à tout ce qui extrait l’homme de sa condition initiale. Tout comme son associée il est « pointu dans l’éclectisme », notamment en termes de musique, domaine dans lequel il s’avère être une véritable encyclopédie.

S’il est extrêmement créatif, il porte une attention fondamentale au détail.

Thématiques

– Monde ancien vs Monde nouveau

– Les nouveaux travailleurs, qui sont ils ? que veulent ils ? ou vont ils ?

– Les nouvelles façons de travailler

– Le contingent working (travailleurs indépendants qui bossent pour des corporate)

– Les tendances émergentes dans le monde du travail

– Sommes-nous en anarchie sans le savoir ?

– Monde nouveau, nouveaux ordres, nouvelles autorités ?

– L’engagement

– La communauté

– L’économie du lien

– Less is more, Bigger isn’t always better

– La génération Y existe-t-elle ?

– Les silver surfers

 

Interviews

http://www.capital.fr/votre-carriere/hanane-el-jamali-et-anthony-gutman-ils-ont-cree-le-premier-site-de-coworking-europeen-1099804

Site de coworking européen – Janvier 2016

https://www.youtube.com/watch?v=Qb51qCLZQvA

Inside le Remix N°4 – Octobre 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone