2018-03-19-BANNIERE-HAUT-SITE-MARION
2016-08-10-BANNIERE-ROSNAY
2016-08-10-BANNIERE-pelluchon
BANNIERE-denis-jacquet-layerslider
2016-11-18-banniere-haut-brexit
2017-01-20-BANNIERE-HAUT-LEPAGE-SANS-DATE
BANNIERE-Picq-layerslider-SANS-DATES
2016-11-18-PELLUCHON-SERRES-SANS-DATE
banniere-LAYERSLIDER-SANS-DATE-3
 

 

 

«  La science ne pense pas «  disait Heidegger. Aujourd’hui les GAFA et les BATX investissent des milliards sur l’intelligence artificielle et l’homme-augmenté. La puissance des supercalculateurs double tous les 18 mois, la biologie, les nanotechnologies, le clonage ouvrent des perspectives abyssales.

Peut on croire à la loi de Gabor : «  Ce qui est techniquement réalisable se fera » ou faut il des limites ?

La science va -t-elle déconstruire l’homme ou l’aider à progresser vers plus de connaissance ?

  • «  Faut-il craindre l’intelligence artificielle ou l’ignorance naturelle ? » Joel de Rosnay
  • «  L’anthroprise, d’homo erectus à homo numericus » Pascal Picq,
  • «  La vie éternelle est elle souhaitable ? » Laurent Alexandre
  • «  Une médecine sans médecins ? » Guy Vallancien

 

 

Lionel-NACCACHE

NACCACHE Lionel

Thématique : exploration des propriétés psychologiques et des bases cérébrales de la conscience

 fr - copie

Lionel Naccache a suivi ses études de médecine à l’Université Pierre et Marie Curie Paris VI et est également diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm.

Neurologue, chercheur en neurosciences cognitives à l’ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière) de la Salpêtrière, professeur de médecine à l’Université Paris VI et membre du comité consultatif d’éthique

 

 

Lionel Naccache a suivi ses études de médecine à l’Université Pierre et Marie Curie Paris VI et est également diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm.

Neurologue, chercheur en neurosciences cognitives à l’ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière) de la Salpêtrière, professeur de médecine à l’Université Paris VI et membre du comité consultatif d’éthique

 

Ses travaux sont consacrés à l’exploration des propriétés psychologiques et des bases cérébrales de la conscience, et croisent plusieurs approches complémentaires dont l’expérience clinique de patients souffrant de troubles neurologiques ou psychiatriques, ainsi que l’étude de la cognition de l’homme sain et de l’homme malade à l’aide de paradigmes expérimentaux de psychologie cognitive combinés à des techniques d’imagerie cérébrale fonctionnelle. Il envisage l’écriture d’essais comme une troisième voie de recherche sur la subjectivité, en revisitant des questions plus vastes telles que l’inconscient, la croyance, la mondialisation ou la poésie.
Les ouvrages de Lionel Naccache permettent de mieux saisir le phénomène des perceptions, à la fois vraies c’est-à-dire déclenchant bel et bien un effet dans le cerveau et pas vraies car très vite (à la vitesse des neurones) enrichies de fictions, interprétations et croyances.

 

Une invitation à prendre la mesure de cette réalité biologique pour ne pas abuser de nos évidences, sans pour autant rejeter ce qui a bel et bien été perçu par nos sens et qui a eu un effet sensoriel, besoin d’être vivant oblige.

 

Lionel Naccache poursuit ses recherches sur des notions fondamentales pour répondre à notre désir à tous : nous connaitre, savoir ce qu’est la conscience…

 

Il est l’auteur du « Nouvel Inconscient »(2006) qui a bouleversé notre représentation du modèle psychologique au profit de la réalité biologique du phénomène.

 

Avec son ouvrage, l’inconscient sort de la seule dimension freudienne pour se lier avec l’inconscient cognitif. Ce dernier est un vrai inconscient, tandis que celui du père de la psychanalyse traduit le fourmillement du conscient psychique, formidablement doué pour créer de la fiction riche du sens, notamment celui des informations non conscientes mais bel et bien vivaces en soi

 

Durant l’été 2017, il présente une chronique sur le cerveau l’émission « Parlez-vous cerveau? », à la matinale de France Inter.

 

Prix

2017 : prix Pierre Simon8.

2016 : prix Lamonica de neurologie, Académie des sciences

2011 : prix Diderot-Curie

2011: Prix Le Goff, Lemonon, Houry, Laveran de l’Académie des Sciences

2009 : Rising Star of Psychology par l’Association américaine de psychologie

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Bruno-Marion_nb

Marion Bruno

Thématiques : nouvelles technologies, innovations scientifiques, technologiques, philosophies et spirituelles

fr - copie flag_uk - copie

Souvent surnommé le Moine Futuriste, Bruno Marion voyage dans le monde entier depuis 30 ans à la rencontre de PDG de grandes ou petites entreprises, de millionnaires, de gens en situation de grande pauvreté, de leaders religieux, de gurus en Inde et de gurus de la Silicon Valley, d’artistes, de membres des forces spéciales, de détenus en prison, d’activistes, de politiciens, d’entrepreneurs et de scientifiques. Il médite chaque jour et lit plus de 100 livres par an sur les dernières innovations scientifiques, technologiques, philosophiques et spirituelles. Il expérimente les nouvelles technologies de pointe, enquête sur les nouveaux modes de gouvernance, explore les nouvelles « smart cities » ou découvre de nouvelles manières de vivre disruptives.

Bruno Marion est futuriste, spécialiste des grandes tendances internationales et de l’innovation.

Depuis 30 ans, ils conseille les dirigeants de groupes tels que Airbus, AXA, Dior, Danone, Hermes, L’Oréal, Nestle, Reuters, Richemont, SAP, Siemens, Total…

Bruno a découvert que le monde va à la fois de mieux en mieux, de plus en plus mal, et de plus en plus vite. Il nous montre pourquoi et comment nous traversons un véritable reset dans notre vie quotidienne, au sein de   nos   familles, de   nos   institutions   et de   nos   entreprises.   Un megashift d’une échelle et d’une vitesse sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

Pour Bruno, il ne s’agit plus de connaitre ou non le futur, il est davantage question de comprendre la complexité du système et d’en expliquer la logique le plus simplement possible.

Avec une nouvelle approche radicalement innovante, Bruno vous aidera, non seulement à comprendre le futur, mais aussi à construire votre futur avec les outils simples et pratiques basés sur les théories du Chaos qu’il a développés.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
nicolas_vanier_-_site

Vanier Nicolas

Thématiques : Développement durable, la gestion des imprévus et des risques, la motivation des équipes

fr - copie flag_uk - copie

Aventurier, écrivain et réalisateur, Nicolas Vanier a grandi en Sologne dans la ferme de son grand-père qui lui a fait découvrir la nature. Il suit ensuite une formation à l‘ISTOM (Institut Supérieur Technique d’Outre-Mer, aujourd’hui Ecole supérieur d’Agro-développement International) où il obtient son diplôme.

Passionné par le Grand Nord dès l’adolescence, il commence ses expéditions en traversant à pieds la Laponie en 1982.

En 1983, il entreprend une traversée en canoë dans le Grand Nord sur les traces des Indiens montagnais. Il explore le grand nord canadien en traversant la péninsule du Nouveau-Québec-Labrador avec des traîneaux à chiens. Cette exploration fera l’objet d’un premier ouvrage, Grand Nord, et d’un documentaire télévisé pour Antenne 2, Le coureur des bois.

En 1986 et 1987, il parcourt les montagnes Rocheuses et l’Alaska,

En 1990 et 1991, il entreprend la traversée de la Sibérie, partant de Mongolie pour rejoindre l’océan Arctique, pour une expédition de 7 000 km.

En 1993, il retourne en Sibérie où il partage le quotidien d’une famille d’éleveurs nomades évènes.

De 1994 à 1995, il entreprend avec sa femme et sa fille un voyage d’un an à travers les Rocheuses et le Yukon jusqu’en Alaska. Un long-métrage, L’enfant des neiges, sort en salles en décembre 1995.

En 1998-1999, il entreprend l’Odyssée blanche, un voyage de 8 600 km en traîneau de chiens de Skagway (Alaska) jusqu’au Québec en moins de 100 jours.

En 2004, le premier film de Nicolas Vanier, Le Dernier Trappeur, sort au cinéma. Le film relate un an de la vie de Norman Winther, l’un des derniers trappeurs du Yukon canadien.

En 2005-2006, il parcourt son Odyssée sibérienne, un périple de 8 000 km à travers la Sibérie, qu’il effectue à raison de 80 kilomètres par jour avec un attelage de dix chiens.

En 2008, il tourne en Sibérie pour le film Loup, qui sort en salles en décembre 2009.

En 2013, il réalise le film Belle et Sébastien. Une avant-première au profit de la SPA est organisée à cette occasion.

En 2014, Nicolas Vanier entreprend l’Odyssée Sauvage, une traversée en traîneau de chiens de la côte Pacifique de la Sibérie jusqu’au lac Baïkal, en passant par la Chine et la Mongolie. Il en fait un film éponyme, l’Odyssée sauvage.

Ses thématiques :

Le développement durable : Au fil des années, Nicolas a constaté les dérèglements climatiques et l’épuisement des ressources naturelles. Nicolas sensibilise l’opinion sur les multiples dégradations que l’humanité fait subir à notre planète et sur le besoin de mettre en avant les solutions qui existent.

La gestion des imprévus et des risques : Lors de ses nombreuses expéditions, Nicolas est soumis aux lois impitoyables du Grand Nord : conditions climatiques, isolement, imprévus, délais, stress, etc. Nicolas a appris à se préparer et à réagir face aux nombreuses difficultés auxquelles il est confronté.

La motivation des équipes : Nicolas a eu de nombreuses équipes à manager, tant pour la préparation de ses expéditions, que sur le terrain ou pour le tournage de ses films. Il doit également gérer sa meute de chiens, les canaliser sans réfréner leur will to go.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
cedric_villani_

Villani Cédric

Thématiques : la théorie cinétique, le transport optimal et ses applications

fr - copie flag_uk - copie

Cédric Villani est mathématicien, professeur à l’université Lyon-Claude Bernard, directeur de l’institut Henri Poincaré, récompensé par la médaille Fields en 2010 pour ses travaux sur la cinétique des plasmas et l’équation de Boltzmann. © Richard Brunel

Esprit original, Cédric Villani consacre une partie de son temps à l’échange des idées, expliquant les mathématiques dans les médias. Depuis 2009, il dirige l’institut Henri Poincaré et œuvre au rapprochement entre chercheurs du monde entier.

Son travail lui a valu plusieurs reconnaissances nationales et internationales, dont la médaille Fields, décernée lors de l’édition 2010 du Congrès International des Mathématiciens à Hyderabad (Inde), par la Présidente de l’Inde. Depuis lors il est porte-parole et ambassadeur pour la communauté mathématique française auprès des médias et des politiques.

Cédric Villani est membre des comités éditoriaux d’Inventiones Mathematicae, du Journal of Functional Analysis (JFA), du Journal of Mathematical Physics (JMP) et du Journal of Statistical Physics (JSP). Il est également administrateur du Think-Tank pro-européen EuropaNova, et de l’opération Envol pilotée par la Banque Postale; président de l’association Musaïques fondée par Patrice Moullet; et président du Conseil Scientifique de l’institut mathématique panafricain AIMS-Sénégal.

Il est élu à l’Académie des sciences le 10 décembre 2013.

Œuvres littéraires

Théorème vivant, Paris, éd. Grasset et Fasquelle, 2012

Mathématiques en liberté, Montreuil, éd. La ville brûle, avec Pierre Cartier, Jean Dhombres, Gerhard Heinzmann, collection 360, 2012

Les Rêveurs lunaires : Quatre génies qui ont changé l’Histoire, éd. Gallimard Jeunesse, avec Edmond Baudoin, bandes dessinées, avril 2015

Les Coulisses de la création (avec Karol Beffa), Flammarion, 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
jean-louis-etienne

Etienne, Jean-Louis

Thématiques : la persévérance, l’engagement, la gestion de projets innovants, le positivisme de l’inconnu, du changement climatique, l’adaptation du corps et des âmes à la densité de l’information, vivre en apesanteur du monde, la liberté que l’on gagne sur soi-même et non sur les autres, l’audace d’entreprendre, inventer sa vie …..

fr - copie flag_uk - copie

Médecin-explorateur, Jean-Louis Étienne, est connu pour ses expéditions arctiques et antarctiques, dont la fameuse Transantarctica réalisée en 1989-90.

Jean-Louis Étienne est un médecin spécialisé dans la nutrition et la biologie du sport, qui s’est rapidement intéressé à l’aspect médical de la physiologie humaine dans des conditions extrêmes. Pour ses recherches, il va participer à de nombreuses expéditions dans l’Himalaya, au Groenland, en Patagonie. Il sera coéquipier à bord de Pen Duick VI d’Éric Tabarly lors de sa course autour du monde dans les années 1970.

Il sera ensuite connu pour ses expéditions à but scientifique, dont la médiatisation permet de sensibiliser aux thèmes de la connaissance, de la recherche et de la défense de l’environnement. Il a ainsi voyagé en Arctique et en Antarctique où il s’est rendu célèbre avec l’exploit unique à ce jour de la Transantarctica, une traversée, à pieds avec des chiens, du continent austral sur 6 300 km. De 2007 à 2008, Jean-Louis Étienne est directeur général de l’Institut Océanographique de Paris et du Musée océanographique de Monaco.

Pendant l’été 2015 il a animé l’émission « On Refait la planète » sur RTL.

Jean-Louis Etienne a contribué à de nombreuses missions scientifiques. Ses expéditions sont toujours le support de programmes d’éducation aux Sciences de la Vie et de la Terre en collaboration avec l’Education Nationale et le Centre National de la Documentation Pédagogique.

En 2006, Jean-Louis Étienne a été promu au grade d’officier de la Légion d’honneur et est Commandeur de la Légion d’honneur.

Bibliographie

« Médecine et Sport de Montagne » Editions Favre (1983/87/90)

« Le Marcheur du Pôle » Editions Robert Laffont (1986)

« Transantarctica » Editions Robert Laffont (1990)

« Pôle Sud » Editions L’Esprit du Temps (1991)

« Les Pôles » Editions Flammarion (1992)

« Antarctica » Editions Gallimard (1992)

« Expédition Erébus » Editions Arthaud (1994)

« Le Pôle Intérieur » Editions Hoëbeke (1999)

« La complainte de l’Ours » Editions JC Lattes (2001)

« Mission Banquise » Editions du Seuil / 7è Continent (2002)

« Médecine des randonnées extrêmes: des Pôles aux plus hauts sommets  » Editions du Seuil /7è Continent (2004), « Clipperton, l’atoll du bout du monde » Editions du Seuil / 7è Continent (2005).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
laurent-alexandre-site

Alexandre, Laurent

Thématiques : le transhumanisme, les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle

fr - copie

Laurent Alexandre est chirurgien, spécialisé en urologie, mais aussi romancier et scénariste de bande dessinée.

Après 11 ans d’études de médecine, Laurent Alexandre enchaîne sur Sciences Po et HEC, puis l’ENA. Il va étudier l’économie et l’administration poussé par une envie: comprendre le fonctionnement de la fonction publique et du système de santé, auxquels le corps médical s’intéresse trop peu selon lui. Sa motivation? Que “les médecins participent au système au lieu d’être les jouets de la technosctructure”

Créateur de plusieurs entreprises, il a revendu le site médical Doctissimo en 2008. Il est aujourd’hui à la tête de DNAVision, leader européen en génétique et génomique. Son essai, « La mort de la mort » a provoqué de nombreux débats dans les médias.

Il est membre du Conseil d’administration de la Digital New Deal Foundation, organisme de réflexion sur l’avenir numérique européen

Dans son dernier livre « La guerre des intelligences », Laurent Alexandre nous amène à réfléchir sur l’intelligence artificielle : peut-elle dépasser les humains et comment l’éducation doit-elle faire sa révolution ? Assisterons-nous à la guerre des intelligences ? Intelligence artificielle contre intelligence humaine ?

Publications

  • Google Démocratie, Essai avec David Angevin, Naïve, 2011
  • La Mort de la mort : comment la technomédecine va bouleverser l’humanité, C. Lattès, 2011
  • Adrian Humain 2.0, Roman avec David Angevin, Naïve, 2013
  • La Défaite du cancer, Lattès, 2014
  • L’Homme qui en savait trop, Roman avec David Angevin, Robert Laffont, 2015
  • Les robots font-ils l’amour ? : le transhumanisme en 12 questions, avec Jean-Michel Besnier, Éditions Dunod, 2016
  • La guerre des intelligence, éditions Lattès, 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Sense Agency - Jacques arnould

Arnould, Jacques

Thématiques : l’éthique spatiale, l’usage actuel des techniques spatiales, le sens de l’exploration de l’espace.

fr - copie flag_uk - copie

Docteur en théologie et en histoire des sciences, Jacques Arnould est également ingénieur agronome. Il est chargé de mission au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) sur « la dimension éthique, sociale et culturelle des activités spatiales ».

Il propose une relecture de l’éternel débat entre foi et raison ; sa démarche d’interrogation sur la création du monde et l’origine de l’homme l’oppose au mouvement créationniste.

Jacques Arnould est l’auteur de plus de 20 ouvrages, dont le dernier, Sous le voile du cosmos : Quand les scientifiques parlent de Dieu est paru chez Albin Michel, 2015

Langues d’intervention: français, anglais.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Joël de Rosnay

De Rosnay, Joël

Thématiques : Informatique et Internet, biologie, santé et vieillissement, environnement et énergie, nanotechnologies, systémique et management de la complexité, gestion du temps et de l’information.

fr - copie flag_uk - copie

Joël de Rosnay, Docteur ès Sciences, est le Conseiller de la Présidence d’Universcience et Président exécutif de Biotics International.

Il a été le Directeur de la Prospective et de l’Evaluation jusqu’en juillet 2002 à la Cité des sciences et de l’Industrie. Entre 1975 et 1984, il a été Directeur des Applications de la Recherche à l’Institut Pasteur.

 

 

Ancien chercheur et enseignant au Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans le domaine de la biologie et de l’informatique, il a été successivement Attaché Scientifique auprès de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et Directeur Scientifique à la Société Européenne pour le Développement des Entreprises. Il s’intéresse particulièrement aux technologies avancées et aux applications de la théorie des systèmes.

 

Auteur de plusieurs rapports, notamment: « Biotechnologies et Bio-Industrie (1979), annexe au Rapport « Sciences de la Vie et Société » des Professeurs Gros, Jacob et Royer, ainsi que du rapport ayant conduit à la création du CESTA (Centre d’Etudes des Systèmes et des Technologies Avancées, 1982).

 

Il a été chroniqueur scientifique à Europe1 de 1987 à 1995 et auteur de plusieurs ouvrages scientifiques destinés à un large public. Son dernier livre « Surfer la Vie » éditions LLL, est paru depuis le 16 mai 2012.

 

Joël de Rosnay a été lauréat du Prix de l’Information Scientifique 1990 de l’Académie des Sciences et du prix Benjamin Constant des Arts de la Communication 1994 de la Société d’Encouragement de l’Industrie Nationale. Joël de Rosnay a été élu « Personnalité numérique de l’année 2012 » par l’Acsel.

 

Langues d’intervention : français, anglais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Sense Agency - Yves Coppens

Coppens, Yves

Thématiques : préhistoire, paléoanthropologie, paléontologie

fr - copie

Paléontologue et paléoanthropologue, Yves Coppens est aujourd’hui professeur honoraire au Collège de France, docteur honoris causa de plusieurs universités dans le monde, membre de nombreuses académies.

 

Titulaire de très nombreuses distinctions et décorations, il est également présent dans des instances nationales et internationales gérant les disciplines de sa compétence. Il a dirigé un laboratoire (centre de recherches anthropologiques – musée de l’homme) et deux collections au CNRS.

 

Yves Coppens est connu en France depuis sa participation en 1974 à la découverte du fossile surnommé « Lucy ». Il a apporté sa caution scientifique à la réalisation de plusieurs films et documentaires (notamment L’Odyssée de l’espèce, en 2003) et a apporté sa collaboration à l’écriture de romans préhistoriques avec Pierre Pelot (notamment la série Sous le vent du monde publiée chez Gallimard). Il anime actuellement, avec Marie-Odile Monchicourt, la chronique Histoires d’hommes sur France Info.

 

Dernier ouvrage paru : Le Présent, du passé au cube, des nouvelles de la préhistoire, Éd. Odile Jacob, 2013.

 

Langues d’intervention: français

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Sense Agency - Pascal Picq

Picq, Pascal

Thématiques : L’Evolution de l’Homme : de la Préhistoire au Tranhumanisme; Les Entreprises et l’Evolution; Les Chemins naturels et culturels de l’Adaptation; Des Femmes et des Entreprises; Des Diversités et des Entreprises: Des Robots, des grands Singes et des Hommes; Régime alimentaire: évolution, coévolution et mal-évolution; Langage et communication; Art et mode; Homme et Animal; Ville et habitat; Marche et pensée

fr - copie

Pascal Picq est paléoanthropologue. Maître de conférence au Collège de France, ses recherches s’intéressent à l’évolution morphologique et sociale de la lignée humaine dans le cadre des théories modernes de l’évolution.

Après avoir introduit l’éthologie dans le champ de l’anthropologie évolutionniste (Il était une Fois la Paléoanthropologie Odile Jacob 2010), il s’est impliqué dans des questions de sociétés en dénonçant les archaïsmes à l’encontre de la diversité et des femmes (Nouvelle Histoire de l’Homme Perrin 2005), pour la défense de la laïcité (Lucy et l’Obscurantisme Odile Jacob 2007) et un essai (im)pertinent sur les origines naturelles de la politique au moment des élections présidentielles (L’Homme est-il un grand Singe politique ? Odile Jacob 2011).

Ses réflexions et ses travaux intéressent de plus en plus le monde économique et social sur les processus de l’innovation et du management des groupes autour du concept d’Anthroprise (Un Paléoanthropologue dans l’Entreprise Eyrolles 2011). Il est associé à l’APM, à l’Académie des Entrepreneurs et à la Fabrique de l’Industrie. Ses travaux récents décrivent comment, de la Préhistoire à demain, les mêmes mécanismes adaptatifs font que l’Homme ne survit que par ses entreprises. Ses derniers essais De Darwin à Lévi-Strauss : l’Homme et la Diversité en Danger et Le Retour de Madame Neandertal : comment être sapiens (Odile Jacob 2013 et 2015) et La Marche (Autrement 2015) sont des plaidoyers pour l’avenir de l’humanité.

Langues d’intervention: français

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone