Emmanuel Jaffelin

Auteur, conférencier, agrégé de philosophie, enseignant, ancien diplomate en Amérique latine et en Afrique, Emmanuel Jaffelin écrit livres et articles de presse, intervient dans les médias pour rebattre les cartes de valeurs estimées désuètes (la gentillesse, la foi, la punition) qu’il présente comme des atouts dans le poker mondial économico-politique. Il intervient à l’étranger dans les multinationales ou les universités, mais aussi en France dans les entreprises du CAC 40 aussi bien que dans les PME. Il avance dans la vie avec un esprit décalé et optimiste.

Sa formule : « La gentillesse est la synthèse entre nos vieilles civilisations de l’honneur et notre société du bonheur ».

Bibliographie

Eloge de la gentillesse (2010, ressorti en Pocket en septembre 2016)

Petit éloge de la gentillesse (2011 Bourin, 2015 J’ai Lu)

On ira tous au Paradis (Croire en Dieu rend-il crétin ?) (Flammarion, 2012)

Apologie de la Punition (Plon, 2014)

Eloge de la gentillesse en entreprise (First, 2015)

Cahier d’exercices de Gentillesse (2016)

Conférences et interviews

Actualités d’Emmanuel Jaffelin

Juin 2021 :

“Un manager qui fait preuve de gentillesse la propage autour de lui”
mercredi 12 mai 2021, par Fabien Soyez
Alors que l’on parle régulièrement de la bienveillance, le philosophe Emmanuel Jaffelin, auteur d’un “Éloge de la gentillesse en entreprise”, invite les managers à aller plus loin, en faisant preuve de gentillesse, sans s’inscrire dans une relation hiérarchique. Jusqu’à devenir des “managers gentilshommes”, à l’écoute de leurs salariés, au service de leur épanouissement, mais aussi au profit de l’entreprise et de la société toute entière.

Quelle différence faites-vous entre la gentillesse et la bienveillance ?
L’entreprise préfère en général la bienveillance à la gentillesse. Pour un dirigeant, “gentillesse” rime souvent avec faiblesse. Tandis que la “bienveillance” lui permet de rester paternaliste et de “veiller au grain”, car elle suppose une relation hiérarchique. Elle va de haut en bas : un manager peut être bienveillant avec son collaborateur, mais l’inverse est plus difficile. Alors que les deux mêmes personnes peuvent tout à fait être gentilles l’une envers l’autre. Si la bienveillance suppose une hiérarchie, la gentillesse est plus égalitaire, car elle sous-tend une réciprocité.
Le philosophe considère la bienveillance et la gentillesse comme des formes d’empathie, au même titre que le respect et la sollicitude. Le respect est nécessaire tant pour le manager que pour le salarié. Mais il a moins de force que la gentillesse : il s’agit d’une empathie froide, qui ne sous-entend pas l’entraide. Tandis que la sollicitude constitue une empathie brûlante, visant à vouloir le bonheur des autres malgré eux. Sur ce plan, la gentillesse est là aussi plus forte, car plus intelligente : la personne gentille est à l’écoute de l’autre, mais il ne s’agit pas de l’aider contre son gré.

Vous souhaitez organiser une conférence avec Emmanuel  Jaffelin? 

Sense Agency vous aide à trouver un conférencier en un temps record sur toutes thématiques : motivation, sport, philosophie, économie, digital, management, santé, cybercriminalité… Remplissez notre formulaire de contact ou appelez l’agence au 06 88 09 09 79.

Organisez votre prochaine conférence !

Nous sommes une petite structure proche de ses conférenciers et de ses clients.

Sense Agency vous aide à trouver un conférencier en un temps record sur toutes thématiques: motivation, sport, philosophie, économie, digital, management, santé, cybercriminalité…

Top