2018-03-19-BANNIERE-HAUT-SITE-MARION
2016-08-10-BANNIERE-ROSNAY
2016-08-10-BANNIERE-pelluchon
BANNIERE-denis-jacquet-layerslider
2016-11-18-banniere-haut-brexit
2017-01-20-BANNIERE-HAUT-LEPAGE-SANS-DATE
BANNIERE-Picq-layerslider-SANS-DATES
2016-11-18-PELLUCHON-SERRES-SANS-DATE
banniere-LAYERSLIDER-SANS-DATE-3
 

 

 

Start-ups, distribution, Big Data, transformation numérique des entreprises, ubérisation, l’économie mondiale et les réseaux de distribution, sont en train de se révolutionner. Le consommateur aussi !

Quels comportements, quelles tendances, allons nous vers une société plus collaborative ou vers un ultra-libéralisme débridé ? Nos experts sont là pour tracer des pistes :

  • «  L’uberisation de l’économie est elle inéluctable ? » Denis Jacquet
  • «  Big Data , penser l’homme et le monde autrement  » Gilles Babinet
  • «  L’impact du digital sur les attentes des consommateurs » Philippe Bloch
  • « La France 3.0 » Christian Saint-Etienne
  • «  La fin du salariat ? » Diana Filippova
  • « Faut il un revenu universel ? » Gaspard Koenig

 

 

hubert-védrine

Hubert Védrine

Thématiques : Economie, numérique, politique étrangère

fr - copie flag_uk - copie

 

Hubert Védrine est né le 31 juillet 1947 à Saint Sylvain Bellegarde, dans la Creuse. Après Sciences Po Paris et une licence d’histoire, il entre à l’E.N.A dont il sort en 1974 (promotion Simone Weil) au Ministère de la culture. 

En 1979, il rejoint la Direction Générale des Relations Culturelles, Scientifiques et Techniques du Ministère des Affaires étrangères.

 

Entre-temps, en 1978, il est élu Député suppléant (PS) dans la première circonscription de la Nièvre.

En 1981, le Président François Mitterrand l’appelle à l’Élysée à 34 ans comme Conseiller diplomatique. Il devient Porte-parole de l’Élysée en 1988 après la réélection de François Mitterrand, puis Secrétaire Général en 1991. Il le restera jusqu’en 1995, ayant passé quatorze années à l’Élysée.

Cette année-là, Hubert Védrine rejoint le Conseil d’État – où il a été nommé, en 1986, Maître des requêtes. En 1996, il rejoint le cabinet d’avocats Jeantet et Associés. 

La même année, il publie chez Fayard un ouvrage de 800 pages sur la politique étrangère de l’ancien Président: Les Mondes de François Mitterrand.

En mai 1997, après la victoire du PS aux législatives, Lionel Jospin le choisit, et le Président Jacques Chirac le nomme Ministre des Affaires étrangères, fonction qu’il conservera cinq ans jusqu’au terme de la cohabitation en mai 2002. 

Alors qu’il est en fonction, il publie avec Dominique Moïsi: Les cartes de la France à l’heure de la mondialisation, en 2000.

En 2003, Hubert Védrine créé une société de conseil en stratégie géopolitique: Hubert Védrine Conseil. Il travaille à ce titre avec plusieurs grandes entreprises françaises. Il a un partenariat particulier avec le Cabinet d’avocats Gide Loyrette Nouel.

La même année, il publie une première sélection de ses articles et discours des années 1995-2003 sous le titre: Face à l’hyperpuissance, qui sera suivie d’un nouveau recueil en 2009, Le Temps des chimères, puis en 2011 par Dans la mêlée mondiale.
Depuis 2003, Hubert Védrine préside l’Institut François Mitterrand.
Depuis 2004, il est administrateur indépendant de LVMH.

En 2005, il publie une biographie de François Mitterrand dans la collection «Découvertes», Gallimard: Mitterrand, un dessein, un destin.

En 2007, Hubert Védrine décline la proposition du Président Sarkozy de revenir au gouvernement et de reprendre les affaires étrangères, néanmoins il rédige un Rapport au Président de la République sur « la France et la mondialisation » .
La même année, il publie, avec Pascal Boniface, l’Atlas du Monde global, suivi en 2009 de l’Atlas des crises et des conflits et en 2011 de l’Atlas de la France.
Il publie aussi en 2008 chez l’éditeur sonore «De Vive Voix», La Politique étrangère américaine.

En novembre 2012, Hubert Védrine remet au Président Hollande un « rapport sur les conséquences du retour de la France dans l’OTAN, sur la relation transatlantique et sur l’Europe de la défense «. Cette même année, il signe un nouvel ouvrage, publié chez Fayard: «Dans la mêlée mondiale».

En 2013 – 2014, il préside la commission qui rédige un rapport sur les perspectives économiques entre l’Afrique et la France. 

Son essai «La France au défi», paraît en 2015 chez Fayard, suivi de «Le monde au défi», en avril 2016.
Son dernier ouvrage «Sauver l’Europe» est paru aux éditions Liana Levi en novembre 2016

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Erik-Orsenna_site

Erik Orsenna

Thématiques : Economie du développement, matières premières, démocratisation

fr - copie flag_uk - copie

Né à Paris, le 22 mars 1947 (de son vrai nom Érik Arnoult), Erik Orsenna est issu d’une famille où l’on trouve des banquiers saumurois, des paysans luxembourgeois et une papetière cubaine.

Après des études de philosophie et de sciences politiques, il choisit l’économie. De retour d’Angleterre (London School of Economics), il publie son premier roman en même temps qu’il devient docteur d’État. Raymond Barre préside son jury. Orsenna est un pseudonyme, le nom de la vieille ville du Rivage des Syrtes, de Julien Gracq.

Suivent onze années de recherche et d’enseignement dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (Université de Paris I, École normale supérieure).

En 1981, Jean-Pierre Cot, ministre de la Coopération, l’appelle à son cabinet. Il s’y occupera des matières premières et des négociations multilatérales. Deux ans plus tard, il rejoint l’Élysée en tant que conseiller culturel de François Mitterrand (et rédacteur des ébauches de ses discours subalternes). Dans les années 1990, auprès de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, il traitera de la démocratisation en Afrique et des relations entre l’Europe du Sud et le Maghreb.

Entre-temps, il a quitté l’Université pour entrer, en décembre 1985, au Conseil d’État. Aujourd’hui conseiller d’État honoraire, il est revenu à des activités d’économiste et d’entrepreneur.

 

Publications

Parallèlement, il écrit notamment des romans, dont :

La Vie comme à Lausanne, prix Roger Nimier 1978,

L’Exposition coloniale, prix Goncourt 1988,

Madame Bâ (2003).

Ses contes, dont La grammaire est une chanson douce (2001), traitent de la langue française.

Les Chevaliers du subjonctif, Stock, 2003

Dernières nouvelles des oiseaux, Stock, 2004

La Fontaine : une école buissonnière, 2017

D’autres livres abordent des sujets plus scientifiques (Portrait du Gulf Stream, 2004) économiques (Voyage aux pays du coton, 2006 ; L’Avenir de l’eau, 2008 ; Sur la route du papier, 2012),

 

Discours et travaux académiques
L’honneur n’est pas seulement le mérite
, le 22 octobre 2002

L’éloge de l’ombre, le 27 octobre 2009

Réponse au discours de réception de M. François Weyergans, le 16 juin 2011

Curiosité, le 2 octobre 2014

Réponse au discours de réception de M. Marc Lambron, le 14 avril 2016

Éloge du risque, le 26 octobre 2016

 

Il a longtemps présidé le Centre de la mer (Corderie royale, à Rochefort). Depuis mars 2016, il est ambassadeur de l’Institut Pasteur.

Élu à l’Académie française, le 28 mai 1998, au fauteuil de Jacques-Yves Cousteau (17e fauteuil).

 

 

Interviews :

http://tinyurl.com/y7adbyy8 , « Il y a une renaissance des villes françaises incroyables »,

Europe 1, janvier 2018
[/EXPAND ]
Share on Fa</div>ata-site=Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Philippe-Bloch-nb

Bloch Philippe

Thématique : Economie, Empowerment

 fr - copie

 

 

Philippe Bloch est diplômé de l’ESSEC (promotion 82). Après ses études, il passe deux ans à New York, au titre de la coopération, en tant qu’Attaché Commercial auprès de l’Ambassade de France. A son retour, il démarre sa vie professionnelle au Groupe Expansion, où il est pendant trois ans éditeur du magazine « L’Expansion » et d’autres journaux et produits du groupe.

Son premier livre « Service Compris » (publié chez Lattès, puis en édition de poche aux Editions Marabout, traduit en italien et en portugais) sort en février 1986 et se vend à plus de 500.000 exemplaires.

 

Philippe a réalisé à ce jour plus de 3.000 conférences et animations de conventions en France et en Europe réunissant près d’un million de participants, et créé en janvier 1987 PBRH Conseil, une entreprise de communication, de conseil et de formation ayant pour but de mettre concrètement en application les idées de son premier livre.

 

En avril 1990, il lance « Service News® – le Mensuel de la Qualité de Service », avec pour objectif de faire chaque mois le point sur tout ce qui bouge dans le domaine de la qualité du service en France, en Europe et en Amérique du Nord

 

Son second livre « Dinosaures & Caméléons » sort en avril 1991 aux éditions Jean-Claude Lattès, et se vend à plus de 60.000 exemplaires.

 

En 1994, il décide d’allier la théorie et la pratique en introduisant en France le concept d’Espresso Bar, développé avec succès en Amérique du Nord. L’enseigne Columbus Café, qu’il crée en 1994 et quitte en juin 2004, exploite actuellement 100 points de vente en France et au Moyen-Orient. Elle employe aujourd’hui près de 1.000 personnes.

 

Son troisième livre « Bienheureux les Fêlés… » (sous-titré « Tout le monde peut créer son entreprise

»), qui raconte l’histoire mouvementée de Columbus Café et défend les valeurs d’innovation, d’audace et d’initiative, sort en mars 2003 aux Editions Robert Laffont et s’impose rapidement dans le monde de l’entrepreneuriat.

 

Chroniqueur au magazine « L’Entreprise » de 2003 à 2012, puis aux « Echos », il anime chaque week- end depuis onze ans sur BFM Business « L’Entreprise BFM », une émission entièrement consacrée à l’esprit d’entreprise, dans laquelle il reçoit de nombreuses figures emblématiques de l’entrepreneuriat français. Il a également animé l’émission « Valeurs Ajoutées », le rendez-vous PME de BFMTV.

 

En 2006, il lance Bookee, un site internet de gestion de favoris et commence à investir en tant que Business Angel dans différentes sociétés.

 

Au printemps 2012, Philippe participe en tant que membre du jury sur M6 à « L’Inventeur 2012 », une série de cinq émissions diffusées en prime time.

 

Son livre « Service compris 2.0 – 360 idées pour améliorer la qualité de service à l’heure d’internet » sort dans un format quadruple play (livre, ebook, appli, abonnement mail) en janvier 2011 aux Editions Ventana. Immédiatement considéré comme une référence, il ressort fin septembre 2013 sous le titre

« Opération Boomerang – 365 idées pour faire revenir vos clients à l’heure d’internet ».

 

Le 17 octobre 2013, Philippe publie « Ne me dites plus jamais bon courage ! » aux Editions Ventana, sous-titré « Lexique anti-déprime à usage immédiat des Français. » Déjà vendu à plus de 50.000 exemplaires, le livre sort au Livre de Poche le 4 novembre 2015.

 

Le 15 octobre 2015, Philippe publie aux Editions Ventana un sixième ouvrage intitulé « Tout va mal… Je vais bien ! », sous-titré « Comment vivre heureux dans un monde de merde ». A mi-chemin entre développement personnel et politique et à l’approche d’échéances électorales capitales pour l’avenir de notre pays, Philippe aimerait que son livre apporte sa pierre à la réflexion autant qu’à l’évolution de notre comportement. Son rêve : que chacun puisse à nouveau se dire « C’est ici que ça se passe ! ».

 

Bibliographie

 

2015 Ne me dites plus jamais bon courage
2015 Tout va mal … je vais bien ! : Comment vivre heureux dans un monde de merde
2015 Opération boomerang : 365 idées pour faire revenir vos clients à l’heure d’internet
2016 Merci et bravo

 

Interviews/Conférences

 

« Je vais bien, tout va mal http://tinyurl.com/y9splvo5

« Entrepreneurs, osez et voyez grand ! » http://tinyurl.com/yd97josb

Philippe Bloch nous apprend à flirter avec le bonheur http://tinyurl.com/yddxebee

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
philippe_chalmin_nb

Chalmin Philippe

Thématique : Economie

 fr - copie

Philippe Chalmin est un professeur d’économie français, spécialiste du marché des matières premières. Économiste néoclassique, il est le fondateur du Cercle Cyclope, qui publie chaque année depuis 1986 un rapport complet sur l’état et les perspectives des marchés mondiaux de matières premières.

Philippe Chalmin est diplômé de l’Ecole des hautes études commerciales, docteur d’Etat ès lettres et sciences humaines («L’Emergence d’une firme multinationale au sein de l’économie sucrière mondiale : Tate and Lyle, 1860-1980 », 1981).

Il a également été assistant au groupe de recherches et d’études sur les stratégies agro- alimentaires d’HEC de 1974-1976, puis professeur agrégé d’histoire, successivement assistant, maître-assistant et sous-directeur de laboratoire au Conservatoire national des arts et métiers de 1976 à 1991, conseiller économique de la Société française d’assurance-crédit, professeur des universités associé à mi-temps en sciences économiques à l’Université Paris-Dauphine de 1994 à 2006, puis professeur des universités titulaire en histoire contemporaine depuis 2006 et directeur du DESS puis master en affaires internationales depuis 1999.

Conseiller économique du groupe Euler jusqu’en 2002, il intervient dans l’émission « Y’a pas que le CAC » sur I-Télé et signe de nombreuses chroniques dans la presse.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
GABRIEL-PLASSAT-NB

Plassat Gabriel

Thématique : Mobilités, Transports du Futur

 fr - copie

Grand architecte de la Fabrique des Mobilités, Gabriel Plassat est l’un des visionnaires et personnalités incontournables de la mobilité en France

Ingénieur motoriste, passionné par les mutations, l’innovation, et le futur, Gabriel Plassat travaille dans le domaine des mobilités et des transports de marchandises à l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

Il a intégré l’ADEME, il y a un peu plus d’une dizaine d’années, afin de soutenir l’innovation dans des domaines technologiques pour des constructeurs automobiles ou de camions. Le camion, c’est très intéressant, parce que l’innovation vient toujours du camion, puis arrive à l’automobile. Si on veut comprendre le futur de la voiture, il faut s’intéresser aux camions.

A partir de 2008, il côtoie des acteurs à la périphérie de ce secteur, ceux du numérique, les villes… Fin 2009, il organise une première conférence avec la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), sur le thème « open data et gouvernance ».

C’est dans ce cadre qu’il a créé La Fabrique des Mobilités, le premier accélérateur européen dédié à l’écosystème des acteurs du transport et des mobilités, auxquel OuiShare est associé depuis les tous débuts. Il tient un blog de référence : Les transports du futur.

« Nous voulons tirer partie de l’énergie des startups ou des entrepreneurs afin d’accompagner les collectivités ou les industriels dans leur transformation, afin de créer une nouvelle culture entre tous ces acteurs qui se comprennent relativement mal. Pour l’ADEME, les objectifs sont les changements de comportements dans les pratiques de mobilité.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
stéphane-caron_nb

Caron Stephan

Thématique : natation, finance

flag_uk - copie fr - copie

Malgré son très beau palmarès en natation, avec deux médailles olympiques et un titre de champion d’Europe, Stephan Caron était en fait destiné à la finance. «Depuis que je suis gamin, j’ai toujours rêvé de travailler dans la City», explique-t-il. Il a réussi à mener sa carrière sportive tout en continuant ses études de commerce à Paris, à l’ISG, puis à l’ESCP.

Après les Jeux de Barcelone en 1992, il commence sa carrière financière dans une grande banque à Paris.

Très à l’aise dans l’eau grâce à son abattage et sa légèreté (2,01m pour 83kg), il se concentre sur 100 et 200 mètres même si ses particularités techniques (c’est surtout un « nageur de bras ») auraient pu faire de lui un grand nageur de demi-fond.

Stéphane Caron a été, pour l’ensemble de son œuvre, le deuxième nageur du monde pendant deux olympiades. Il a été trente fois champion de France individuel, dont quatorze fois d’été.

Stephan Caron a mené une belle carrière dans la finance, essentiellement en Grande-Bretagne, travaillant pour Suez et, pendant quatorze ans, la General Electric, qu’il a quitté pour rejoindre l’investisseur international BlackRock, où il opère au titre de directeur du Corporate Financing, et où, croyez-le ou pas, son grand patron s’appelait Michael Phelps.

Cependant, il n’a pas tout-à-fait quitté la natation, organisant un meeting international à Singapour. Il a également commenté les images de télévision pendant les jeux olympiques de Pékin et Rio.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
filippova

Diana Filippova

Thématiques : Économie

flag_uk - copiefr - copie

Diplômée d’HEC, de Sciences Po et de l’Université Paris I, Diana Filippova est éditorialiste et écrivain.

A travers ses activités, notamment en tant que Connector du think tank OuiShare, elle cherche à élaborer de nouveaux cadres de réflexion et d’action pour bâtir des modèles sociaux adaptés au monde de demain et respectant les principes d’autonomie, d’équité et de coopération. Elle s’intéresse en particulier au rôle des citoyens et organisations dans les évolutions du travail et des modèles socio-économiques, notamment une pratique citoyenne et politique active. Elle est responsable du programme de OuiShare Fest, le premier festival international dédié à l’économie collaborative.

Ses écrits ont été intégrés dans les revues telles que la Tribune, Socialter, la revue du Cube et le magazine OuiShare.

En 2016, elle rejoint Microsoft en tant que Startup Connector. Issue de la nouvelle génération de l’innovation, Diana Filippova s’attachera dans son rôle à faire grandir l’écosystème entrepreneurial de Microsoft en donnant les moyens aux start-up de maximiser leur impact économique et social en France et à l’international, et en développant leur innovation technologique, véritable facteur de différenciation.

Interviews :

Les clés de la réussite d’une start-up, avec Diana Filippova de Microsoft France – 2017

La fin du salariat – Diana FILIPPOVA – WEB2DAY 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Malene-Rydahl_nb

Rydahl Malene

Thématiques : le bien-être au travail, l’économie positive

  fr - copie flag_uk - copie

Malene Rydahl est Danoise mais son amour pour Paris l’a conduite à s’y installer depuis déjà 20 ans. Si elle rêvait enfant d’être ambassadrice, elle a finalement connu de riches et exigeantes expériences en entreprise pendant 18 ans dont six ans pour Bang & Olufsen et deux ans dans l’agence Les Ouvriers du paradis (groupe WPP) pour le grand magasin parisien Le Bon Marché (LVMH).

Son dernier poste, exercé pendant neuf ans, en tant que Directrice de la communication corporate des Hôtels Hyatt (Europe- Moyen Orient- Afrique) lui a permis d’intégrer la liste des « 24 femmes de 2012 » établie par l’Express.

A présent, elle se consacre à plein temps à sa nouvelle carrière en tant qu’écrivain, conférencière et coach à travers le monde. Son premier livre Heureux comme un Danois publié chez Grasset en avril 2014 s’est vu décerner le prix du Livre Optimiste de l’année. Grand succès en France, il a depuis été traduit et publié en Corée, au Japon, à Taiwan et en Russie. De nouvelles parutions sont prévues en 2017 en Espagne, en Allemagne et aux Etats-Unis.

LE BONHEUR COMME VOCATION

Sa vocation est née du désir de comprendre ce qui fait du Danemark le « pays le plus heureux du monde » selon de nombreuses études scientifiques.

Elle souhaite transmettre cet apprentissage pour revaloriser le bonheur dans ses composantes personnelles et dans le monde du travail où son impact économique est vérifié.

En conférence, Malene Rydahl délivre les clefs du management danois qui a fait ses preuves pour augmenter la productivité, la créativité et la fidélité des employés dans un monde où les entreprises se battent pour les meilleurs talents. Rôdée à l’exercice, elle est intervenue devant de nombreux grands groupes français et internationaux qu’elle conseille également en tant que coach. De plus, elle s’est exprimée auprès de l’OCDE invitée par le Secrétaire Général, à l’ENA et elle était l’une des intervenantes du TEDx de l’INSEAD à Singapour fin 2015.

En parallèle de sa carrière, Malene Rydahl a pris des engagements forts, notamment en intégrant le comité consultatif à la création du Positive Economy Forum mené par Jacques Attali et sous le patronage du Président de la République française. Elle est également associée à la start-up danoise 42° Raw, dont les trois restaurants à Copenhague allient l’art de vivre végétarien et sain au système fast-food. Elle soutient enfin l’initiative Europe Tomorrow menée par trois jeunes entrepreneurs français qui cartographient des innovations locales environnementales dans toute l’Europe.

En 2014, Malene Rydahl réalise son rêve en devenant « Goodwill Ambassador » de la ville de Copenhague.

Malene vit en France mais se déplace dans le monde entier pour ses conférences.

Bibliographie

Heureux comme un Danois, Grasset, 2014

Interviews

https://youtu.be/b0eJt-im8Ic , « Pourquoi les danois sont heureux ? » mars 2017-06-14

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Yannick-Roudaut_nb

ROUDAUT Yannick

Thématiques : révolution environnementale, sociétale et digitale

fr - copie flag_uk - copie

Ancien journaliste économique, spécialiste des marchés financiers, Yannick Roudaut, explore de nouveaux modèles économiques soutenables. Adepte de la transversalité, il crée des passerelles entre le monde de la finance, les ONG, l’économie, l’écologie, la philosophie, l’innovation technologique et les questions sociales / sociétales. Conférencier, enseignant, il interpelle et accompagne les dirigeants d’entreprises (APM, Germe, CJD…) dans le développement d’une stratégie soutenable. Il co-dirige le cabinet Alternité.

 

Ancien journaliste économique, spécialiste des marchés financiers, Yannick Roudaut, explore de nouveaux modèles économiques soutenables. Adepte de la transversalité, il crée des passerelles entre le monde de la finance, les ONG, l’économie, l’écologie, la philosophie, l’innovation technologique et les questions sociales / sociétales. Conférencier, enseignant, il interpelle et accompagne les dirigeants d’entreprises (APM, Germe, CJD…) dans le développement d’une stratégie soutenable. Il co-dirige le cabinet Alternité.

Yannick Roudaut est un « décloisonneur intellectuel ». Spécialiste des marchés financiers pendant 15 ans (journaliste à BFM, Bloomberg TV, Le Figaro, Le Journal des Finances, Investir…), il a pris un virage intellectuel et professionnel en pleine crise des subprimes de 2007. Prenant conscience de « l’insoutenabilité » de notre monde, il décide alors de consacrer son énergie à la recherche d’un modèle économique durable. Aujourd’hui, conférencier, auteur et entrepreneur, Yannick crée des passerelles entre le monde de la finance, les ONG, l’économie, l’écologie, la philosophie et les questions sociales /sociétales.

Depuis six ans, il sillonne la France, l’Europe et parfois le monde, pour sensibiliser les citoyens, les étudiants et les dirigeants d’entreprises à la nécessité d’envisager l’avenir sous le prisme Economie-Ecologie-Social. En 2011, ses réflexions ont été présentées au Conseil Economique Social et Environnemental dans le cadre d’un travail sur « La Compétitivité de la France » sur demande du Premier Ministre.

 

Ses thématiques :

LE MONDE CHANGE, ET VOUS ?

Évoluez dans cette nouvelle ère digitale !

Nous avons la chance de vivre une rupture inédite dans l’histoire de l’humanité.

Un nouveau monde est en marche sur fond d’une révolution environnementale, sociétale et digitale.

Entre les barbares numériques qui déferlent sur l’économie mondiale Les attentes de sens et d’engagement des jeunes génération L’agilité des acteurs digitaux

L’essor de l’économie collaborative Les blockchains et les fintechs…

Comment l’entreprise doit-elle évoluer pour rester dans la course ? Quels sont les véritables enjeux de cette révolution digitale ?

Autant de questions auxquelles Yannick Roudaut répond sans détour, de manière pragmatique, sereine et réaliste.

Animée dans un style très vivant, émaillée d’exemples des plus anciens aux plus récents, cette conférence vous livrera une multitude d’outils pour faire face et accepter ce changement comme une réelle opportunité de renaissance.

 

Bibliographie

Novembre 2016 : zéro pollution, éditions La mer salée

Juin 2013 : La nouvelle controverse : Pour sortir de l’impasse, éditions La mer salée

 

Interviews/conférences

https://www.youtube.com/watch?v=jpnncwPubsk – « Nous avons la chance de vivre une nouvelle renaissance » Janvier 2017, CCI Mayenne

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Bruno-Marion_nb

Marion Bruno

Thématiques : nouvelles technologies, innovations scientifiques, technologiques, philosophies et spirituelles

fr - copie flag_uk - copie

Souvent surnommé le Moine Futuriste, Bruno Marion voyage dans le monde entier depuis 30 ans à la rencontre de PDG de grandes ou petites entreprises, de millionnaires, de gens en situation de grande pauvreté, de leaders religieux, de gurus en Inde et de gurus de la Silicon Valley, d’artistes, de membres des forces spéciales, de détenus en prison, d’activistes, de politiciens, d’entrepreneurs et de scientifiques. Il médite chaque jour et lit plus de 100 livres par an sur les dernières innovations scientifiques, technologiques, philosophiques et spirituelles. Il expérimente les nouvelles technologies de pointe, enquête sur les nouveaux modes de gouvernance, explore les nouvelles « smart cities » ou découvre de nouvelles manières de vivre disruptives.

Bruno Marion est futuriste, spécialiste des grandes tendances internationales et de l’innovation.

Depuis 30 ans, ils conseille les dirigeants de groupes tels que Airbus, AXA, Dior, Danone, Hermes, L’Oréal, Nestle, Reuters, Richemont, SAP, Siemens, Total…

Bruno a découvert que le monde va à la fois de mieux en mieux, de plus en plus mal, et de plus en plus vite. Il nous montre pourquoi et comment nous traversons un véritable reset dans notre vie quotidienne, au sein de   nos   familles, de   nos   institutions   et de   nos   entreprises.   Un megashift d’une échelle et d’une vitesse sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

Pour Bruno, il ne s’agit plus de connaitre ou non le futur, il est davantage question de comprendre la complexité du système et d’en expliquer la logique le plus simplement possible.

Avec une nouvelle approche radicalement innovante, Bruno vous aidera, non seulement à comprendre le futur, mais aussi à construire votre futur avec les outils simples et pratiques basés sur les théories du Chaos qu’il a développés.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone